Event - Master Poké - Pokémon Adventure Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion   S’enregistrer
Auteur Message
Salle 1
Yoko Udô
MessagePosté le: Lun 8 Mar - 13:40 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 253
Forum d'origine: Pokemon Adventure

    [ RP tout pourri à ne pas lire xD désoler pour les fautes, pas le courage de corriger TT ]

    Le combat commençait à prendre une toute autre tournure. Jusqu’à ce que le Gallame de Kyo tombe, l’équipe de la voleuse menait en s’étant débarrasser d’Ectoplasma et Alakazam, deux Pokémon puissant, mais maintenant, ils avaient la paix … Le but désormais, c’était de se débarrasser du Dracaufeu de la blondinette qui appartenait à l’élite. Cela n’allait pas être chose simple, étant donner que le Pokémon semblait bien entraîner et très résistant … Ne perdant pas espoir, Yoko essayait de trouver une façon de mettre à terre le dragon de feu, mais, le seul qui puisse réellement le faire, c’est l’Aquali d’Aya. Son attaque surf était dévastatrice sur toute l’équipe adverse, mais plus particulièrement pour le Dracaufeu … Tout espoir de mettre le Pokémon K.O. reposait donc sur l’Aquali. Communiquer avec l’équipe sans l’intermédiaire du Gallame était bien plus difficile, de l’autre côté du terrain, c’était à ce demander comment ils faisaient alors que certain se prenait le bec … Ne se préoccupant pas des âneries qui se passait dans le camp adverse, l’adolescente avait de nouveau du mal à se concentrer sur le combat. Mentali fixait sa dresseuse, quelque peu inquiète de voir cette dernière autant distraite. Lâchant un soupir en passant une main dans ses cheveux. Yoko finit par demander à son Pokémon psychique de s’en prendre au Pokémon baleine, Wailmer. Le combat commença directement, Mentali surpassait toujours les autres avec sa vitesse en fonça en direction de sa cible pour l’amocher un peu. La coordinatrice ne savait que trop bien qu’elle ne ferait pas énormément de dégâts sur cette grosse baleine, mais assez pour l’affaiblir un peu, les autres feront le reste.

    Guettant le combat, Yoko put voir l’acharnement de ses adversaires sur le pauvre Aquali. Après avoir était endormis, voilà que ce dernier cours de partout, complètement confus à cause de l’attaque du Magireve. Ce n’était pas bon du tout … Allait-il réussir à attaquer quant même ? L’adolescente l’espérait, car il n’y avait que lui pour en finir avec le Dracaufeu … Priant pour ne pas rencontrer d’autre problème, le Pokémon feu de l’élite s’en prit bien évidement à Floravol, le pauvre Pokémon n’allait pas faire long feu si ça continuer ainsi … De voir la vague déferler sur le terrain réjouis Yoko, Aquali avait donc réussit à maîtriser sa confusion et à lancer son attaque ! Comme convenue, Dracaufeu s’écroula sur le sol en laissant un bruit sourd raisonner dans la salle. Un de moins encore ! Espérons qu’il n’y ait pas d’autre colosse de la sorte, quoique, on pouvait toujours rêver … Si cette Mayulli faisait partie de l’élite, elle devait posséder des Pokémon puissant. Ils n’en avaient pas encore finit d’en baver … Il fallait pourtant redresser le niveau et essayer de reprendre l’avantage ! Le tour se termina avec Aquali une nouvelle fois endormit, c’était vraiment de l’acharnement à ce stade là …

    « Hum … On n’ira pas loin s’ils continuent à s’en prendre ainsi à Aquali … »

    Dit-elle d’une voix plutôt neutre, mais quelque peu inquiet … Dans ces moments pareils, elle préférerait tout abandonner et retourner chez elle à Johto pour reprendre tranquillement sa petite aventure avec son ami et ses Pokémon, mais elle avait ce concours à terminer avant toute chose. Cherchant quoi faire cette fois encore, elle posa son regard sur son équipe, peut-être que l’un d’eux avaient une idée …


_________________
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Lun 8 Mar - 13:40 (2010)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Mar 9 Mar - 22:36 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

Le Caninos arriva sur le terrain. Et la première chose qu’il fit, bien sûr, c’est d’aboyer sauvagement sur tout ce qui bougeait. Kyo se retint de se boucher les oreilles. Purée, que cet aboiement était énervant ! Le Caninos était ce qu’on qualifiait d’aboyeur compulsif. Pour parer au manque d’exercie que Kyo ne lui faisait pas faire, justement à cause de ce tic énervant, il aboyait à tout va. C’était un aboiement compulsif, mais qui avait le don inné d’irriter les tympans, et les gens auxquels appartenaient ces tympans. Et lorsque les gens s’énervaient, ils ne se tournaient pas vers le chien !! Bien sûr, cela aurait été trop facile, mais vers Kyo qu’ils foudroyaient d’un regard noir. Mais Kyo avait tout essayé pour faire taire se sale cabot. Mais Akamaru cramait aussi sec toutes les muselières que Kyo voulait lui faire essayer. Et les modèles ignifugés qui faisaient fureur étaient bien au dessus des moyens modestes du sbire. Il se contentait de les lorgner, évitant de céder à la tentation d’en dérober quelques uns. Car comme par hasard, les muselières, comble de l’utile et de l’indispensable, étaient toujours exposées dans un endroit visible, par le regard des vendeurs comme par celui des caméras. Satanés Pokéshops. Satané clebs.
Les « chuts ! » autoritaire, les regards sévères, les privations et les punitions et même les bains n’avaient pas le moindre effet sur ses aboiements. Et le pire, avec, c’est qu’on ne s’y habituait jamais. A chaque fois, Akamaru semblait aboyer plus fort, sur un rythme plus énergique que la dernière. Mais quand, vraiment, il atteignait son seuil d’excitation maximum, c'est-à-dire en combat, il devenait un Pokémon très utile à Kyo. Entre deux aboiements, et beaucoup de grognements teigneux, il crachait de véritables geysers de flammes, très intenses. Pour ses ennemis les plus coriaces, il les enroulait autour de son corps, si habilement que Kyo le reconnaissait à peine. C’était une des raisons majeures pour laquelle Kyo ne l’avait pas abandonné à la SPP (Société Protectrice des Pokémon), ou relâché dans la nature. Akamaru, une fois sûr qu’il avait plusieurs adversaires qui le fixaient d’un air mauvais, redressa le poil et arrêta ses aboiements neutres pour une posture agressive. Il entrecoupa ses cris de grognements stridents. Sa bouche commença à fumer légèrement. Il était prêt à l’attaque. Particulièrement à l’attaque des deux yeux rouges qui le gênait, là bas. Un fantôme ? Sûrement ? Toujours est-il qu’Akamaru n’aimait pas les yeux rouges. Il les détestait. Non, il les haïssait. Finalement, il les exécrait. Pire, il les vouait au diable. Celui qui avait les yeux rouge était forcément un être diabolique ! FORCÉMENT ! Ceux qui avaient des yeux rouges étaient mauvais, toujours ! Comme les Medhyenas sans fois ni loi qui l’avaient attaqué, lui et sa petite sœur, quand ils n’étaient que petits à peine sortis de la portée. Akamaru n’avait pas pu se défendre, et il avait pendant longtemps porté des blessures physiques graves, dues à ces yeux rouges.
Il en portait toujours, de lourdes blessures. Dans le cœur. Il haïssait les yeux rouges. IL LES HAÏSSAIT !

-GROAAGRRRRRRRRR !!

Les pupilles du jeune chien se rétractèrent tandis qu’une bouffée de flamme jaillissait de sa gueule infernale. Cette fois ci, tout son corps se mit à fumer, sollicité par la puissante émotion. La colère, aveugle, balaya tout dans le cerveau du jeune chien. Tel un médicament bienfaisant, elle circula en un puissant flot dans son sang, étouffant les émotions, faisant monter l’adrénaline, puis la puissance. Les griffes rétractiles, comme celle d’un Chaglam, malgré son espèce Canidé, sortirent. Elles étaient usée, mais peu importait, il ne les utilisait pas souvent. Peu importait les griffes, seuls les crocs et le feu comptait. Ce feu ardent qui l’envahissait. Il voulait réduire ces yeux rouges. Les réduire en charpies, les déchiqueter entre ses crocs lacérants, brûlants. Il voulait sentir leur propriétaire les fermer, à jamais. Le feu ardent monta encore une fois, formant une boule amère dans sa bouche. Il devoir le cracher. Démarrant au quart de tour, sans attendre les yeux de Kyo, Akamaru s’élança. Ah, ouais, le sbire avait oublié ce…fâcheux détail. Bah tant pis, tant qu’il n’attaquait pas un allié… Attendez, le Floravol n’avait pas les yeux rouges, lui aussi ? Kyo observa avec inquiétude le Pokémon Plante, à bout de force, vaciller dangereusement dans les airs. A tous les coups, il s’évanouirait très bientôt. De toute façon, Akamaru ne s’occuperait pas d’un autre « Œil de Sang » tant que celui qu’il avait prit pour cible n’était pas K.O… Enfin, sauf sous une certaine condition, que Kyo avait bien l’intention d’employer.
Toujours est-il que le Pokémon fonça avec une agilité et une rapidité surprenante vers le Magirêve, à l’autre bout du terrain pourtant. Esquivant avec une adresse hors du commun, attaques potentielles, queues et pattes, sautant par-dessus les corps de Pokémon quand il le fallait, le canin atterrit au pied du fantôme à une vitesse record. Il lui sauta droit au visage, et pas seulement pour le lécher affectueusement. Associant à la morsure brûlante un jet comprimé de vapeur caniculaire, le chien rompit le contact lorsque le fantôme perdit pied. Il toisa son adversaire d’un regard incendiaire, comme lui savait si bien le faire. Le Fantôme avait l’air mal au point et volait dans tous les sens. Affolé peut être. Mais il n’était ni K.O., ni mort cela ne satisfaisait pas Akamaru. Et il flottait hors de portée… Hmm… que faire ?
Son regard se tourna vers le Togetic. Tout prêt, avec un sourire niais, occupé à bailler aux cornèbres et à faire bailler un chien bleu aux yeux noirs. Parfait. Et il volait en plus. S’il avait pu sourire, Akamaru l’aurait fait. Un grand sourire malicieux. Il courut sans hésiter vers l’oiseaux-humain


_________________
Fiche.
Revenir en haut
Mayulli Shitay
MessagePosté le: Mer 10 Mar - 17:07 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Staff PA
Staff PA


Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 221

May désormais, restait très concentrée sur le combat. Il fallait à tout prix se débarrasser du floravol ennemi et ça Dracaufeu l'avait parfaitement comprit. Il obéissait parfaitement à chaque ordre de sa dresseuse, ce qu'il ne faisait jamais d'ordinaire. A croire que l'accident du tremblement de terre lui avait fait comprendre certaines choses. En autre que May ne voulait que son bonheur et rien d'autre. Il se donnait donc à fond dans ce combat, ne laissant aucune place au doute dans son esprit. Ainsi, avec sa musculature mise en avant, il était vraiment splendide à observer. Son regard était fixé sur l'équipe adverse et le pokémon lézard ailé semblait vraiment très dangereux. Lorsque la demoiselle lui donna l'ordre d'attaquer, Dracaufeu s'élança une nouvelle fois avec une attaque lame air droit sur le pokémon plante qui fut très affaiblit. Wailmer lança également roulade sur ce Pokémon ce qui eut pour effet de le mettre hors course avec une remarquable efficacité. Magirêve de son côté rendit confus Aquali, mais difficile de dire si cela allait marcher pour le tour à venir. Togetic gardait en tout cas l'arrière du combat afin de défendre ses partenaires. Non seulement il était d'une rare beauté mais son attaque bâillement était tout simplement remarquable. Aquali fut donc visé une nouvelle fois, devenant le Pokémon à abattre dans ce match. Cependant, Aquali avait plus d'un tour dans son sac et relança une fois de plus sont attaque surf. Dracaufeu fut touché gravement et s'écroula au sol sans pouvoir réagir. Ça avait été la vague de trop, il était hors jeu lui aussi. Mais au moins il avait fait son travail de déménage jusqu'au bout. Il avait permit à l'équipe de reprendre le dessus et la chercheuse le félicita pour cela. Miss Shitay le rappella dans sa pokeball et le félicita chaleureusement pour tout ce qu'il avait fait. Désormais, il ne restait plus qu'un seul pokémon à May, il fallait donc y aller à fond! Tenant la pokeball de son dragon dans la main, la jeune fille observait le terrain. Le combat avançait rapidement maintenant et la fin ne tarderait plus à arriver. Drattak deviendrait vite une nouvelle clef de ce match et deviendrait même une cible à son tour. En tout cas pas le choix, il fallait foncer dans le tas. Hésitant à appeler son pokémon ou à aider ses partenaires, la chercheuse prit son temps afin de faire son choix. Finalement, elle fit apparaitre Drattak dans les airs et lui donna rapidement ses instructions.




_________________
Cliquez pour voir ma présentation
Revenir en haut
Tika Ikana
MessagePosté le: Mer 10 Mar - 23:16 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 228
Localisation: Johto
Forum d'origine: Master Poké

Tika avait renouvelé le plan du dessin et avait fait passé le dessin du Dracaufeu à ses coéquipiers. Elle continuait de griffonner, enchainant dessin sur dessin, préparant les petits marques page pour les tours suivant. Les pokémons sur le terrain se jaugeaient les uns les autres... et ce maudit Aquali qui régnait encore en maître sur le match de par ses attaques de zone. Certains dresseurs avaient vraiment beaucoup de moyens, décidément... Surf et blizzard étaient deux des attaques les plus puissantes connues. Une CS et une CT de grande valeur! Mais Tika était bien déterminée à lui en faire baver, elle ne mourrai pas sans lui avoir fait peur durant l'affrontement, lui faire douter de la victoire. Il fallait rabattre son caquet à ce fennec aquatique. Elle se tourna vers Stel et hocha la tête dans sa direction d'un air complice. Ce dernier envoya Magirêve qui balança l'onde folie sur l'Aquali! Bingo! Il était touché. Le chien aquatique se mit à courrir partout, à se frotter le crâne sur le sol en avançant.

"Voilà qui va pouvoir nous laissez un peu d'espoir..."

Dracaufeu entra en sène à sa suite et lança l'attaque lame d'air sur le Floravol de Haruhi. l'attaque toucha mais à cause de cette manoeuvre, Dracaufeu ne put échapper à l'attaque surf que Aquali parvint à lancer malgré tout. Il tomba au sol, Tika l'avait bien compté dans ses calculs, même si éviter cela aurait été bien aussi.

"Allez Mayulli, faîtes nous voir votre monstre! Ne restez pas ainsi fermée à nous... Nous ne sommes pas méchants et je suis désolée si certains traits d'humour vous ont choqués, il ne s'agissait que de second degré pour tenter de dédramatiser un peu. Allons sourriez... Une femme est toujours plus belle lorsqu'elle sourit."

 Le Floravol s'acharna contre Wailmer à coup de ball'graine! L'attaque fut efficace, mais pas assez... Cependant, cela ne suffit pas à freiner la roulade de la petite baleine. Le Wailmer roula littéralement sur le pokémon d'Haruhi qui fut écrasé sous son poids... KO! Tika soupira et regarda Haruhi d'un air désolé.

"Pardon Haruhinounette... C'était pas contre toi, tu le sais bien..."

Le Caninos de Kyo s'attaqua alors au Magirêve de Stel... elle ne s'y était pas trop attendue mais avec du recul, elle pouvait d'avantage voir où ils voulaient en venir... Elle espérait juste ne pas se tromper. Alors que Bianca baillait au nez de l'Aquali toujours confus, Tika ft circuler son nouveau dessin avec un clin d'oeil pour Stel. Elle l'offrit à Sashel et s'attarda un peu sur ses grandes mains. Elle se retira en rougissant avant de s'éloigner, toute interdite.




 
 

_________________
Revenir en haut
MSN
Sashel Karlän
MessagePosté le: Mer 10 Mar - 23:22 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 12
Forum d'origine: Master Poké

Le match se poursuivait, ardent, détonnant, explosif… Les deux camps ne comptaient pas rendre la victoire de l’adversaire plus simple. Le Mentali tenta une attaque Façade sur Nautilus. Le Wailmer encaissa l’attaque comme s’il ne s’était agit que d’une simple charge, sans interrompre sa course. Le spectre de son ami Stelkin avait agité lentement ses pans de diaphane, avant de lancer une onde ravageuse sur l’Aquali fraichement réveillé. Celui-ci sombra dans un océan de folie, et lui seul pouvait savoir quels étaient les cauchemards et hallucinations qui l’assaillaient. Durant ce temps, l’imposant Dracafeu avait battu vigoureusement des ailes , envoyant un vif vent sur le Floravol qui fut violemment secoué. Vint le tour de l’Aquali. Sans aucun doute le pokémon qui leur posait le plus de problèmes. ** Il faut s’en débarrasser au plus vite, mais comment ? ** pensa le jeune paladin. Il semblait s’être calmé, pour un court instant. Jusqu’à ce que l’Aquali invoque une puissante vague qui balaya le terrain. Tous subirent des dégâts plus ou moins grave. Celui qui fut le plus à plaindre était le Dracafeu. Submergé par la vague, il n’avait pas résisté au choc.

« Désolé Dracaufeu. Tu as été un valeureux guerrier, tu as su nous montrer depuis les airs que nous pouvions compter sur toi. »

Mais l’ennemi ne laisse guère le temps au chevalier de plus rendre hommage au compagnon tombé au combat. Le Floravol lança une puissante attaque Balle-Graine qui mitrailla le Wailmer qui continuait son arc de cercle, prenant de la vitesse à chaque secondes. Il marqua une courbe plus prononcée et fonça droit sur le Floravol. Le percutant de toute sa vitesse, il écrasa le petit Pokémon au sol. Celui-ci ne devait plus se relever. Le Caninos bondit sans plus de cérémonie et se mit à mordre vigoureusement le Magirêve de Stelkin, lui infligeant de sévères dégâts. Sashel serra les poings. Il n’avait pas réussi à protéger Alakazam, ni Dracaufeu… Et Magirêve risquaient à présent d’y passer… Que pouvait-il faire cependant ? Tant d’ennemis, tous plus dangereux les uns que les autres… Sur lequel se concentrer ? Sur lequel porter une attaque ? Et quelle attaque ? Toutes ces questions, tous ces doutes commençaient à affaiblir la volonté du jeune homme. Le Togetic de Tika poussa un long Bâillement en fixant Aquali. On vit le pokémon eau lutter pour ne pas s’endormir. Sashel serra les poings :

« Non ! L’heure du dernier sacrement n’est pas encore arrivée ! Nous nous battrons jusqu’à note dernier souffle ! Nous sommes peut être en mauvaise posture, mais rien n’est perdu ! Je continuerai à lutter jusqu’à la moindre étincelle de mes forces, pour tout nos compagnons qui se sont battus jusqu’au bout ! Je ne baisserai pas les bras ! »

Soudainement, le poids de son armure s’envola, comme si repousser ses doutes lui avait permis de la rendre plus supportable. Il semblait briller de volonté et de détermination. Même s’il ne restait guère d’espoir, lui, la lumière, ne devait pas s’éteindre !


_________________

Fiche de Sashel
"L'espoir est la force de ceux qui ne baissent pas les bras"
Revenir en haut
Haruhi Fujioka
MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 06:13 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 56

Hé bien, Haruhi était venue, avait vu et... avait été vaincue. Le pauvre petit Floravol portant le nom de Florina ne pouvant encaisser l'attaque en ciseaux qu'avait effectués le Wailmer et le Dracaufeu à son égard. La fin du match avait finalement sonnée pour elle. Démunie trop rapidement de son premier pokémon en tout début de combat, elle avait cru pouvoir avoir le temps de mettre un soda cool à sa petite plante chérie en cas de pépins mais finalement non. Bien qu'elle y est été au meilleur de ces capacités, la demoiselle ne pouvait s'empêcher de se répéter que son niveau de jeu aurait pu être meilleur si elle avait eut plus d'expérience. Cependant, cette défaite était bel et bien réelle et méritée. Ces ennemis avaient su se démarquer suffisamment pour la mettre hors course, tout le mérite leur revenait. Si jamais une prochaine fois se présentait, la jeune dresseuse ne se gênerait pas pour s'en saisir. Une revanche étant toujours souhaitable. Faisant réintégrer sa poké-ball à sa boule de verdure aux tendances volatiles, cette dernière la regarda longuement, un peu déçue de ne pas avoir réussit à se maintenir à niveau plus longtemps. Lorsque les paroles de Tika résonnèrent à ces oreilles, ce dernière releva d'abord la tête avec un air un peu perplexe, voir surprise, mais finalement, un grand sourire ce dessina sur ces lèvres pour qu'alors, s'échappe ces propres mots:

-Ce n'est pas grave Tika! C'est dans l'esprit du métier! J'ai négligée alors, j'ai payée! Je ne t'en veux pas! Félicitation pour le coup orchestré! Mais tu vas tout de même me devoir une revanche lorsqu'on aura quitter ce petit lopin de terre!

Se tenant ensuite un peu la tête, son crane la faisant quelque peu souffrir à nouveau, les bandages enroulés à sa tête témoignant des dommages subits à cet endroit, notre rouge lady se dirigea vers un simple banc et s'y assit avec aisance. Dorénavant, elle ne serait plus que la spectatrice, voir acclamatrice, qui tâcherait de motiver les gens de son équipe. Ce fut donc au prix de grands efforts que la jeune femme sourit à ces coéquipiers, les gratifias de quelques encouragements puis, s'était alors dirigée vers le banc où elle était présentement. Le combat ne dépendait plus d'elle désormais. Il lui faudrait compter sur ces gens qu'elle connaissait que peu voir pas du tout pour la suite... Espérons que tout se déroulera bien.
_________________
My T-Card bande de vous :'D
Revenir en haut
Aya Miyate
MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 22:59 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur RP
Modérateur RP


Inscrit le: 05 Sep 2009
Messages: 85
Localisation: Royan
Forum d'origine: Master Poké

Les dés étaient jetés, Aya ne serait pas surprise si tous les adversaires se lient pour en finir avec le Floravol d'Haruhi, maintenant qu'il était bien affaiblit, il ne tiendrait pas longtemps encore. Dracaufeu ouvrit ses ailes, et provoqua un vent violent en les battant de toutes ses forces, vent puissant, le pokémon plante craignait ceci, c'était mauvais signe. Toutefois, la petite plante ferma les yeux et tenu bon, appuyant toutes ses forces dans ses petites pattes pour ne pas reculer sous la pression, elle resta finalement sur place. Aussitôt le vent calmé, Dracaufeu replia ses ailes tandis que Floravol s'attaqua à Wailmer, son type était efficace contre la baleine, une chance qu'il ait une vitesse plus importante qu'elle, ainsi son aide était des plus précieuses pour venir à bout du pokémon aquatique qui était fort résistant, il ne fallait pas le cacher. Pendant que Dracaufeu avait attaqué, Magirêve en avait fait autant, envoyant des ondes sur Aquali, le rendant totalement confus, plus en état de combattre, ou si, mais sa raison n'était plus que réduite. Le pokémon aquatique se mit à courir à gauche, à droite, faisant des allers retours, ne sachant plus où donner de la tête...

Ce n'était pas bon du tout, il devait retrouver la raison très rapidement, pour le bien de l'équipe, du combat, du concours. Aya porta ses mains à sa bouche, pour se faire entendre. "Showers ressaisit toi ! Attaque encore une fois !" Le pokémon se stoppa net, regardant sa dresseuse avec des grands yeux surpris, comme si il faisait affaire à une parfaite inconnue. Puis, comme si une once de bon sens était apparue, le pokémon attaqua une nouvelle fois, invoquant une énorme vague s'abattant sur tout le monde. D'ailleurs, Dracaufeu ne s'en sortit pas indemne, il tomba au sol, dans l'incapacité d'attaquer de nouveau, un adversaire de taille en moins, mais qui allait bien le remplacer, ça restait encore un mystère. Wailmer mit Floravol ko en se roulant en boule et en se jetant sur lui, Haruhi n'ayant plus de pokémons, le combat allait être des plus rudes, néanmoins il ne fallait baisser les bras, et continuer à espérer, surtout que le petit Caninos avait bien affaiblit le pokémon spectre, Morsure était une attaque bien utile face à ce genre de pokémon.


_________________
Fiche de modération
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mister J
MessagePosté le: Ven 12 Mar - 17:21 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur RP
Modérateur RP


Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 57

~ Tika utilise un Soda Cool sur Wailmer (+60 PV) (PV=90/140) ~


Mentali lance Facade sur Wailmer !
(-21 PV)
PV de Wailmer = 69/140


Magirêve lance Vibrobscur sur Caninos !
(-20 PV)
PV de Caninos = 53/73


Drattak lance Crocs Éclair sur Aquali !
(-42 PV) C'est super efficace !
PV d'Aquali = 88/130


Aquali est confus mais attaque quand même !
Il lance Blizzard !
(-66 PV) C'est super efficace !
PV de Drattak = 59/125
(-28 PV)
PV de Magirêve = 0/100
( l'attaque échoue ! )
PV de Togetic = 27/131
(-17 PV) Ce n'est pas très efficace !
PV de Wailmer = 52/140
Aquali s'endort !

Magirêve est K.O !
Aquali gagne 1962 exp ! ( a ajouter sur MP )
Caninos gagne 1236 exp ! ( a ajouter sur MP )


Wailmer lance Roulade sur Caninos !
(-101 PV ; 3rd round ) C'est super efficace !
PV de Caninos = 0/73

Caninos est K.O.!
Wailmer gagne 980 points d'expérience! (À ajouter sur MP)
Magirêve gagne 980 points d'expérience! (À ajouter sur MP)

Togetic n'attaque pas !
( Son dresseur vient d'utiliser un Soda )
PV de Togetic = 27/131


_________________
Une question ? Un problème dans la modération, merci de me l'envoyer par message privé.
Avatar by Itah Kanzaki
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Mar 16 Mar - 20:01 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

Cet abruti de clebs, tellement obnubilé par les yeux rouges de l’abruti de fantôme, avait attendu tel un abruti d’enragé au pied du fantôme. Il le suivait à la trace, ne quittant pas des yeux le long voile noir. Le Fantôme partait dans une direction, Caninos ne le lâchait pas d’une basque. A peine redescendait-il un peu qu’il évitait de justesse un jet de flammes incandescentes ou des crocs presque enflammés. Avec un ricanement sadique, il redescendait de plus en plus, frôlant le Caninos, tel un feu follet, joueur. Le Magirêve, pris au jeu de tourmenter l’ennemi qui lui avait fait mal, ne vit pas venir l’attaque Blizzard de L’Aquali. Le froid glacial du vent, dirigé dans toute sa puissance contre le fantôme, ne fit qu’effleurer le chiot, immunisé contre les températures extrêmes. Le froid n’arriva même pas à sa peau, et si le chien n’avait pas senti la température brusquement baisser au niveau de son museau il ne se serait même pas rendu compte de l’attaque. Toujours est il que le violent souffle de vent balaya le fantôme sans qu’il puisse lutter. Le Caninos se lança à sa poursuite, bondissant de plus en plus haut sous l’effet de l’excitation. Bientôt, cette proie serait siennes, bientôt, les yeux rouges se fermeraient, pour toujours. Le Magirêve fut mis K.O et chuta rapidement. Akamaru bondit d’un bon phénoménal. Les crocs enflammés étaient prêt à poser leur empreinte définitive sur le visage de fantôme, avec la ferme intentions de le mutiler, et de le priver à jamais de ses yeux rouges. C’est alors qu’il fut fauché, en plein bond, par une boule noire informe, qui rebondissait à toute vitesse. Kyo avait déjà vu des Wailmer, mais il ne se serait jamais douté qu’une de ces boules inoffensives, poussant des cris gentils, puisse acquérir une telle puissance et une telle force de frappe durant un combat. Le Caninos poussa un jappement aigu, expulsant tout l’air de ses poumons sous le choc. Il effectua plusieurs tours sur lui-même, durant un long vol plané. Les yeux de Kyo s’agrandirent. Caninos se dirigeait droit vers un rocher à pic, implanté sur le terrain. En un éclair, un souvenir le traversa. Celui de l’entraînement où il avait essayé d’apprendre au chien à retomber sur ses pattes, lors des attaques adverses. Tous ses Pokémon maîtrisaient bien cette technique, du fait de leur agilité (sauf Miyuki, qui était un cas à part : aucune attaque ne pourrait ébranler les 90 kilos du Laggron, Kyo en était sûr). Mais Akamaru avait passé des heures d’entraînement stériles, sans pouvoir réussir à retomber une seule fois correctement. Résultat : une patte foulée, un pantalon cramé, avec un caleçon dans la foulée, inutilisables. Le rocher avait l’air dur. Pas assez friable pour qu’il casse sous la violence du coup. Et si le rocher ne cassait pas, ce serait Akamaru qui casserait. Et il avait fort à parier que même un Leveinard ne puisse le réparer.
Non.
Le corps du dresseur bougea, avant même que Kyo ne s’en aperçoive lui-même. Et sans qu’il puisse réfléchir à ce qu’il faisait, il atteignait sa vitesse de pointe, en quelques secondes, seulement. C’était son Caninos. Pas n’importe lequel. Le sien. A lui. L’envoyer au combat, si inexpérimenté avait été une erreur fatale. Et il ne pourrait jamais supporter le regard accusateur de ces Pokémon, s’il laissait la scène se dérouler sans agir. Sans bouger le petit doigt. Inconsciemment, Kyo s’était attendri. Beaucoup. Le corps frêle du sbire s’interposa entre la roche froide, et le corps brûlants du Caninos. Kyo reçut la bête en plein dans la vente, et regretta aussitôt son élan de générosité. Ce Wailmer avait frappé sacrément fort, tellement que Kyo sentit son déjeuner lui remonter dans la gorge. Plus tard, il verrait qu’un bleu s’étendrait sur son estomac, et ce, avec une grimace de douleur. Les abdominaux se contractèrent sous la douleur, mais les bras se glissèrent sous les aisselles du chiot, pour l’empêcher de glisser. Caninos poussa un faible jappement, avant de s’évanouir pour de bon. Les yeux du dresseur l’inspectèrent rapidement. Kyo passa une main sur le museau. Le Caninos avait une forte respiration. Il survivrait. Mais l’énorme creux noir sur son flanc, causé par la baleine, montrait ostensiblement qu’il n’était pas capable de se battre. Kyo le lâcha doucement, et le Caninos s’étala à ses pieds, gémissant doucement, et soulevant un nuage de poussière
Non.
Kyo avait perdu. Encore.
Cet « Encore » résonna dans sa tête. Douloureusement.
La douleur lacérant suivant l’hébétude. Kyo regarda le Caninos à ses pieds, K.O. Il n’avait même pas eu le temps de jouer sa dernière carte, ni même de les étonner. Il n’avait été qu’un pion, nullement capable de se démarquer par sa force, comme cette fille, qui se battait corps et âme avec un simple Aquali. Il était nul. Il était faible.
Le sbire rappela le chien à ses pieds. Il se sentait… vide. Il avait perdu beaucoup de chose dans ce combat. Il avait perdu plus qu’un combat. Il avait perdu sa confiance en lui. Le sbire se détourna, puis avec une démarche de zombie, de perdant, regagna les vestiaires. On était loin de l’attitude cavalière qu’il avait eue, lors de son entrée fracassante. Fier, prêt à botter le cul de quiconque s’opposait à lui. Le contraste était flagrant. On lui avait botté, le cul. On l’avait réduit en cendre. S’exposer aux moqueries ne ferait qu’aggraver les choses. Le cœur sombre toujours illuminé par cette lueur pragmatiques, Kyo regagna les vestiaires, sans prêter attention aux cris et aux bruits de combats qui venaient de derrière.
Kyo s’assit sur le banc, seul, et regarda la sacoche noire à ses pieds. Il avait de la peine à reconnaître son sac, tant il avait suivi une cuisante défaite. Il resta planté là, à regarder le sac, vide de toute pensée. Milo allait s’en donner à cœur, joie, mais peu importait. A présent, son entraînement avait il une quelconque utilité ? Servait-il à quelque chose de continuer. Avait-il fait… le bon choix ?
_________________
Fiche.
Revenir en haut
Lindovano Stelkin
MessagePosté le: Mer 17 Mar - 02:27 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 85

[ Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai été heureux de faire ce combat et j'espère qu'il me (pardon, [u]nous[/u]) fera vibrer jusqu'au bout, jusqu'à la toute dernière modération ^^ ]

Ne pas avoir de regrets. C’était l’objectif principal que s’était fixé Stel tout au long de ce match. Chacun des évènements a tendance à vous faire changer d’émotions, vous donne un point de vue différent sur une scène qui foncièrement ne change pas : le combat. Ici, c’était comme si un kaléidoscope de sensations, de réactions et de volonté. Chacun avait son objectif, pour certains il était simple et pour d’autre, il devenait modéré ou un rêve idyllique, un but que l’on cherche à tendre tout en sachant en son for intérieur que c’était impossible. Stel avec sa vision des choses assez acérée, savait qu’il lui était impossible de gagner ce puissant tournoi où des dresseurs de touts horizons y étaient venues dans le but simple et ultime de gagner. Lui il était venu pour tout autre chose : l’espoir de rencontrer d’une part la personne qu’il avait blessé volontairement et trouver les mots, d’autre part, ces mots si justes, brûlants de sincérité dans son cœur endolori par la honte et la culpabilité qui ne l’avait pas lâché depuis cette tragique soirée à la Villa d’Halloween. Ca pesait lourd, très lourd et pourtant, il essayait de vivre avec, tout en veillant à ne pas se voiler la face.

Il avait quand même faillit voler la vie à quelqu’un, mais celle-ci avait à ses yeux une saveur autre, comme un interdit, un tabou qu’il venait enfin de voir, d’appréhender, d’apprécier bref d’avoir pris en compte pour la première fois de sa vie. Malgré son jeune âge, il avait fait couler beaucoup de sang car, il pensait réellement que son acte n’était pas un crime mais un acte de bravoure, de justice. Une justice perpétrée par soi-même, qui n’avait pas la même saveur qu’une sanction impartiale. On s’impliquait vraiment dans le châtiment, cette peur lisible dans les yeux d’autrui lui procurait ce réconfort qu’on lui avait volé : cette enfance qu’il n’a pour ainsi dire jamais connu et que son corps, son esprit, son âme clamait au plus haut point. Un réconfort, un cœur derrière lequel l’enfant pouvait se cacher de ce cruel monde d’adultes qui paraissait si austère et hostile. Sentir un cœur battre, il recherchait cette sensation qu’il aurait pu avoir avec un père ou une mère. Mais… Le destin en avait décidé autrement et finalement, même si pour l’instant, il voyait quasiment que du négatif dans son passé, il essayait de se harponner avec toutes ses forces auprès de ses rares moments de joies, de souvenirs éclatants et ce combat devra, non, doit en faire partie. Chaque évènement n’est ni bon ni mauvais mais reste une alchimie spéciale entre le bonheur et la détresse. Comme sur un mur d’escalade, Stel cherchait ses prises pour avancer, se propulser en avant. Et il savait que cette expérience du combat intensif qu’il vient de cumuler allait être quelque chose qui restera longtemps en lui. Car, dans le fond, il n’avait pas l‘impression que ce soit nécessairement une histoire de niveaux mais bel et bien de technique.

« Aller, Ama, onde folie sur l’Aquali. Il est temps d’essayer de le faire danser dans les ténèbres »

L’attaque onde folie était une technique que Stel jugeait vicieuse car elle permettait de désorienter radicalement son adversaire en lui faisant faire n’importe quoi. L’origine de cette attaque était inconnue mais il supposait qu’elle devait faire intervenir dans l’esprit des violentes images, des illusions et autres joyeuses tromperies dans l’esprit de ce pokémon aquatique, qui malgré la lourde signification que lui imposait cette espèce de pokémon dans son esprit, n’entachait en rien l’admiration secrète qu’il avait pour ce pokémon. Il avait ses faiblesses mais bon, il restait d’une efficacité redoutable quand même. Et apparemment, très bien équilibré, un rapport de puissance et de résistance quasiment identique. S’il avait dis ça, ce n’était rien que par jalousie et par abattement de voir les hypnoses louper une par une. Et encore, après une démonstration de force, il sembla arriver à chasser les mauvaises pensées qui devaient habiter son esprit et invoqua sa vague meurtrière qui fit des ravages monstres dans le camp du jeune dresseur. Le Dracaufeu tomba KO, Togetic semblait mal en point mais Ama tenait le coup plutôt bien à sa grade satisfaction. La dresseuse du Floravol fut mise KO par l’attaque roulade, si bien qu’il restait à présent plus que trois adversaires ! Cependant… Stel sentait que les forces d’Ama chutaient d’une manière significative d’autant plus que le cabot d’un dresseur aux cheveux noirs de jais ne lança rien que pour elle une attaque morsure assez puissante. Stel grimaçait, il n’allait plus tenir longtemps…

« Bien, Ama, jusqu’à présent, on a joué beaucoup sur la défensive pour aider au mieux l’équipe. Et si on attaquait maintenant ? Juste pour leur montrer de quoi on est capable ? »

En même temps, comme si les idées s’étaient enchainés dans un grand engrenage qu’on pourrait aller la stratégie d’équipe, un dessin arriva dans ses mains et… Stel commençait à trembloter un peu. C’était sa petite Ama, dessinée par Tika par une main experte et un réalisme absolument magistral. Les ombres étaient parfaitement reproduites, le trait fin et précis et les couleurs harmonieusement reproduites, donnant un résultat, le dessin, absolument superbe. C’était la première fois qu’on lui faisait un cadeau comme ça, il n’a jamais eu beaucoup de cadeaux dans sa vie et le voir entre ses mains foudroyait son cœur. D’un revers de manche, il chassa ce qu’il se disait être des poussières dans l’œil et dit dans un murmure respectueux… « Merci… » Les stratégies y étaient inscrites, comme à son habitude mais les plans de départ semblaient avoir changés et lors qu’il vit d’une manière abrégée les explications en petit dans la marge, ses yeux s’illuminèrent. Le regard que lui avait lancé Tika le conforta dans son idée : mettre le paquet, certainement sa dernière offensive mais qui lâcherait sa puissance, aussi faible soit-elle dans l’absolue. Ne plus penser stratégie et s’éclater dans le combat.

« Je suis ravi d’avoir pu combattre à vos côtés, ce fut une expérience enrichissante, vraiment. Je compte sur vous pour la suite »

La suite, on la connait. Ama s’était vengée elle-même du Caninos en invoquant des ténèbres qu’elle canalisait dans le creux de sa perle rouge, deux rayons noirs entrelacés le frappèrent durement, l’aplatissant dans une tornade de poussière. Elle allait combattre à présent, se battre pour de bon… Mais la violence des coups était effarante, voir effrayante. Aya avait réussit à convaincre son pokémon de relancer une nouvelle attaque, blizzard pour bien blesser tout le monde. Par miracle, Togetic en échappa mais pas le reste. Un vent glacé, le même qui a mis KO Alakasam. Un coup dur, il accusait le coup. Mais en même temps, le Wailmer fou avait attaqué avec une puissance absolument inouïe le Caninos qui tomba raid KO, après avoir été secouru par son dresseur. D’un stoïcisme incroyable. Il ne comprenait pas sa réaction, il semblait en colère (ne rien dire est toujours très mauvais signe). Il semblait… Il ne le connaissait pas mais avait à quelque part un élan de sympathie pour lui. Tomber Ko en un coup, c’était très dur à assumer en tant que dresseur. Voyant qu’il se retirait en sortant de la salle de combat, étant lui-même à présent hors-jeu… Il voulait lui venir en aide. Il ne se l’expliquait pas, mais il voulait le faire car son attitude lui faisait peur.

« Bon, je vais aller le voir. Vous n’avez pas intérêt à perdre mes amis, hein ?  Je reviens rapidement. Espérons que le final sera tendu et éblouissant ! » Un sourire adressé à chacun de ses coéquipiers, même Mayulii qu’il ne connaissait pour ainsi dire pas du tout, comme Sashel mais en qui il avait confiance. Ils savaient combattre avec maestria, c’était indéniable. Stel avait encore à apprendre, bien que les paroles de Sashel l’ait en soi aidé à prendre conscience qu’il pouvait avoir quelques capacités en combat. Mais il ne devait pas perdre de vue l’individu… Le seul homme de l’équipe adverse, Kyo devait être son prénom.

Les lumières électriques blafardes jalonnaient les couloirs d’une manière ordonnée et fixé au plafond, il y avait un plan sur lequel était inscrit différents lieux. Juste au moment où il s’y rendait pour essayer de retrouver le dresseur en question, le jeune dresseur le vit bifurquer vers une salle annexe, qui ressemblait fort à un vestiaire. Il le vit, complètement abattu. Le cœur de Stel fit un bon, les défaites font toujours mal mais lui, il n’en faisait rien. Peut-être qu’à quelque part il se le cachait aussi, se voilait la face. Ses sentiments destructeurs étaient parfois trop difficiles à gérer pour lui, bien qu’il essaye de faire de son mieux.

« Tiens, prends donc ceci Kyo… »

Un chocolat chaud fumait encore entre ses mains. Ils étaient dégueulasses mais il en avait pris un pour lui, pensant crédulement que cela permettrait le contact plus aisément. Ses yeux bleutés, encadrés car quelques mèches couleur chatains lui donnait l’air d’être une personne observatrice, auquel rien n’échappait à son regard inquisiteur. Légèrement dérangeant dans le fond. Prenant une inspiration, il s’assit à côté de lui et but une gorgée en faisant la grimace. Ce n’était vraiment pas bon mais bon, il s’en foutait car quelque chose le turlupinait…

« Tu ne devrais pas t’en faire trop, tu as effectué un combat extraordinaire Kyo. Et ton pokémon psy – excuse-moi mais je ne le connais pas aisément – est absolument redoutable, tu es un très bon dresseur ! »

Stel lui souriait. Un sourire simple, franc mais les deux pupilles glacées qui lui faisaient office d’yeux pouvait en rebuter plus d’un. Ce n’était pas de sa faute, il reste toujours un peu sur la défensive lorsqu’il discute avec un inconnu mais si ici, il l’a fait instinctivement comme il l’avait fait avec Zakuro. Il se l’imagnait déjà, se cabrant tout de suite en partant sur la défensive mais qu’importe, il n’en ferait pas attention. Il voulait l’aider car il le comprenait.

« Tu tiens énormément à tes pokémons, n’est-ce pas ? Pour sauver ton Caninos de cette manière, je crois qu’il doit beaucoup compter à tes yeux… »
_________________
De l'ombre ou de la lumière, lequel des deux nous éclaire ?...

Présentation
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Mer 17 Mar - 17:03 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

Kyo laissa ses questions tourbillonner un instant, dans une ronde infernale. Elles prirent de l’ampleur, de plus en plus fort, de plus en plus vite, et occupèrent totalement le vide de son crâne. Le doute s’y installa en même temps qu’elles. Ce doute si douloureux, qu’il avait systématiquement refusé, pendant toute sa vie. Cette douleur l’accompagnant, si intense qu’elle semblait déchirer sa poitrine. Ce sentiment trop douloureux fut jugé inopportun, surtout que ses glandes lacrymales étaient asséchées depuis un bon bout de temps. On ne pleure pas, lorsqu’on a passé sept ans sans verser la moindre larme. L’organisme avait développé une sorte de défense. Il édulcorait la douleur, la remplaçait par… rien.
Ce rien, ce vide, effrayant, causé par son enfance atroce. Ce rien, qui lui avait fait perdre une grande partie de ses souvenirs heureux. Ce rien, qui conservait juste le malheur, la haine, et les mauvais sentiments. Ce vide, mettant en évidence ces souvenirs, le plongeant dans la mélasse noire de la déprime, pour longtemps, sinon pour toujours. Le sbire restait toujours d’une immobilité rigide. On aurait presque cru qu’il avait arrêté de respirer. La sacoche noire, délaissées sur le sol tâché des vestiaires, aurait put être volée sous son nez que Kyo ne se serait pas rendu compte. Ses yeux auraient cherché un autre point d’ancrage, un autre endroit où ils pourraient rester immobiles, un pan de mur, une lumière, une ombre grandissante.
Oui, une ombre grandissante. Voilà ce qui était en train de prendre le contrôle du sbire. Kyo ne se débattait pas. Il n’en avait pas la force. Il ne pouvait que se laisser aller. Doucement, le cauchemar s’empara de lui.

-Tiens, prends donc ceci Kyo…

Le sbire ne se donna même pas la peine de lancer un regard surpris, encore moins celle de sursauter. La voix avait surgi tout à coup, de nulle part. Mais la construction aurait pu s’effondrer sur sa tête que Kyo n’aurait pas bougé son petit doigt. D’ailleurs, il se demanda un instant s’il n’avait pas rêvé de la voix, tant l’arrivée de Lindovano avait été silencieuse. Phase numéro 2 du Cauchemar, comme il l’appelait : il sombrait dans une demi-folie. Cela s’était passé de cette manière, lors de la mort de sa sœur. Il avait passé plusieurs jours à rêver qu’elle était encore vivante, à la contempler, à plaisanter gaiement avec lui. Jusqu’à ce que la réalité douloureuse le frappe encore plus fort qu’au moment de sa mort. Voilà qu’il devenait fou. Pour une simple défaite. Mais une défaite signifiait beaucoup de choses pour Kyo.
Les deux yeux éteints toisèrent son hallucination. Une morne surprise traversa les yeux du dresseur, d’habitude c’était Miyuki qui apparaissait dans ces cas-là. Sa sœur l’enguirlandait, en essayant de le réconforter. Mais étonnamment, cette fois-ci, l’illusion était masculine. Un garçon de taille moyenne, avec un visage passe-partout que Kyo aurait légèrement envié, s’il avait été dans son état normal. Deux mains légèrement bronzée sortaient d’une veste d’un bleu intense, surlignées de fines broderies jaunes. Elles tenaient toutes les deux une tasse blanche anodine, qui fumait dans l’air, en libérant un arôme inidentifiable. Dans un réflexe inné, Kyo se saisit de la tasse que son hallucination lui tendait. Le geste tenait plus du réflexe que de la volonté consciente. Il ne savait pas trop ce qu’il s’attendait à rencontrer, peut être le vide, peut être un froid fantomatique, ou autre chose… mais toujours est-il qu’il fut à nouveau surpris quand ses doigts fins et blancs, couverts de cicatrices, se refermèrent sur une tasse, diffusant une chaleur authentique. Kyo eut un léger sursaut, du fait de la température, avant de ramener la tasse vers lui, et d’examiner le liquide qu’il s’y trouvait. Il n’était pas du tout intéressé par le chocolat chaud. Il voyait juste, dans le liquide marron, et dans sa chaleur, une chose de plus où se concentrer, et où se laisser submerger. Il respira le chocolat, mais contrairement à d’habitude, l’odeur ne lui mit pas l’eau à la bouche. Il avait perdu le goût, dans les tous les sens du terme.

- Tu ne devrais pas t’en faire trop, tu as effectué un combat extraordinaire Kyo. Et ton Pokémon psy – excuse-moi mais je ne le connais pas aisément – est absolument redoutable, tu es un très bon dresseur !

Kyo eut une légère grimace. La voix faisait ce qu’il détestait le plus : elle s’étalait en long discours inutile. Qu’elle soit hallucinatoire, ou réelle, elle était agaçante. Mais Kyo était trop absorbé par ses sombres réflexions pour répondre, ou même pour esquisser un signe prouvant qu’il ait entendu et compris la phrase. Il était enfermé dans sa bulle. Il faudrait déployer des trésors d’ingéniosité pour l’en faire sortir. Dans un geste mécanique, le dresseur but dans le chocolat chaud. Le liquide chaud coula dans sa gorge. Il ne lui donna pas cet habituel sentiment, si agréable, celui d’être en vie. En s’enfonçant dans sa gorge, elle l’enfonçait plus dans sa déprime. Kyo ne savait même plus pourquoi il était triste. Il était juste las. Fatigué, n’ayant plus aucune envie de se battre. Le sbire posa la tasse sur le banc, sans même s’en rendre compte. Il s’y adossa, et ferma les yeux. Lindovano aurait tout aussi bien pu être un fantôme. La vue de Kyo se brouilla légèrement. Le sbire ferma instinctivement les yeux. Les pensées négatives avaient refluées en force avec cette voix, si grave, dont chaque intonation devenait une souffrance. Le dresseur s’efforça de revenir à nouveau à cette bulle méditative de vide, à ce gouffre de non-sensations, à ce havre obscur où il était seul. Mais le dresseur, nullement découragé, parla à nouveau.

-Tu tiens énormément à tes Pokémons, n’est-ce pas ? Pour sauver ton Caninos de cette manière, je crois qu’il doit beaucoup compter à tes yeux…
-Non.


Cette fois ci, c’était sûr : ce mec n’était pas une hallucination. Un personnage subliminal ne lui aurait jamais dit ça. Kyo ne regardait pas Lindovano. Mais, à présent, sa voix était monotone, sans vie, presque… robotisée.

-Un Pokémon est un outil. Je l’ai sauvé, pour mes propres intérêts. Je réalise à présent à quel point cet outil est inutile et défaillant. Aucun entraînement n’y remédiera. Je vais abandonner ce clebs…

Kyo se leva, toujours avec une démarche de zombie, discrète, mais exhalant d’une noirceur insondable. Le dresseur ramassa sa sacoche.
_________________
Fiche.
Revenir en haut
Lindovano Stelkin
MessagePosté le: Mer 17 Mar - 20:01 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 85

[Puisqu'on peut faire un autre post sans attaquer, j'en profite *w* *prépare sa tombe*]

Un manque cruel de tact. Il n’avait jamais réellement su comme s’y prendre avec autrui, comment finalement arriver à faire communiquer à l’autre cette sympathie débordante. Pour Stel, même s’il serait méfiant au premier abord, il deviendrait vite un confident car à ceux à qui il fait confiance, il ne cache pas ses véritables sentiments, parfois assimilables à une grande vague se brisant sur une côte rocheuse escarpée par vents de tempête. Tel un mur infranchissable, rien ne filtrait à travers lui, il se renfermait dans un cocon où seuls ses yeux azurés observaient avec un silence inquiétant le monde qui l’entoure, comme s’il était un étranger à cette vie, un spectateur de toute cette agitation infernale qui tourbillonne indéfiniment autour de lui, comme s’il l’attirait sans vraiment le vouloir… Plongé dans son cocon, il se forçait à repousser cette vie trop trépidante pour qu’il puisse l’accepter sans rechigner. Avec un soupçon de nostalgie, il observait à nouveau Kyo, qui gardait les yeux baissés rivés sur la tasse de chocolat chaud encore fumante. Elle était encore un peu brûlante, mais sa chaleur se diffusait lentement dans son corps.
 

Il n’arrivait toujours pas à briser cette gangue de protection, ce mutisme dans lequel Kyo semblait réellement vouloir s’enliser. Stel n’était pas pactisant des causes perdues, mais presque puisque lorsqu’il sentait un élan de sympathie spontané pour cet individu qu’il ne connaissait pratiquement pas. Car en un sens, il comprenait ce sentiment incurable, ce délaissement tentateur qui reste brûlant au fond des tripes et Stel était tout seul pour s’en sortir. Quand on voit les résultats actuels, il n’était pas difficile que ça avait laissé en lui des séquelles profondes. Être déçu est un sentiment tout à fait normal, propre à chacun des individus, non, de tous les êtres vivants sur terre. Mais le plus dangereux était de se laisser envahir car ce sentiment très destructeur, réduisant à néant ambitions et rêves de chacun et chacune, le laissant voir avec une laideur exagérée qui on est réellement, que le idéaux restent des idéaux et que notre petit nuage était un leurre bien terrifiant en fin de compte. Le choc émotionnel causé par le KO monstrueux de sa brave petite bête avait du être lourd, difficile à supporter. Mais, au moment où il croyait que ce serait inutile de discuter plus avec lui, qu’il pensait que ses paroles n’avaient pas aucun impact et qu’il voulait juste être seul, un « Non », franc direct, lui fut lancé, comme un retour de boomerang, comme un refus net, catégorique de ce qu’il avait bien pu dire. Ce non lui montrait qu’il avait touché un point sensible, sans réellement le savoir toutefois. Le Caninos était le nœud du problème et d’ailleurs, à ce sujet, il embraya directement la conversation. Pour Stel, c’était une victoire secrète, il avaait enfin réussi à le faire parler. Mais ce qu’il entendit lui fit un peu comme l’effet d’une douche froide.
 

« Un Pokémon est un outil. Je l’ai sauvé, pour mes propres intérêts. Je réalise à présent à quel point cet outil est inutile et défaillant. Aucun entraînement n’y remédiera. Je vais abandonner ce clebs… »
« Abruti… »
 

Le mot lui est sorti tout seul, un naturel assez pénible car il ne tournait pas autour du pot. Lorsqu’il avait quelque chose à dire, il y avait franco. Ce cruel manque de tact pouvait être plus que rebutant mais en même temps, il n’a jamais su comment s’y prendre pour être bien avec des gens, pour conserver tranquillement sans s’obliger à surveiller ses propos constamment pour ne pas blesser son interlocuteur. Stel était à présent tendu, il n’avait pas peur de la personne mais de la réaction, de cette colère qui pouvait poindre. Qui devait poindre. Son ton monotone qu’il utilisait démontrait à quel point il était abattu et il voulait lui redonner un peu de peps, lui montrer que ce n’est pas une défaite qui arrête le cours de la vie. Mais de tout ça, il était quand même un peu secoué qu’un dresseur d’un si haut niveau n’ait véritablement pas compris ce qu’était être un dresseur. Faire la morale était tentant mais c’était quasiment sûr que ses paroles n’auraient aucun impact. Il fallait le provoquer, réveiller en lui cette flamme du combat éteinte, celle qui l’animait lorsqu’il était rentré dans cette salle, cette arrivée magistrale et cette frénésie au combat
 

« Bravo, tu te sens fier d’avoir dit ça ? Tu penses vraiment que tu vas progresser en abandonnant là où tu as échoué ? » La tempe au cou de Stel palpitait dangereusement, ses yeux bleutés le foudroyaient du regard, un reproche rare de la part du jeune dresseur car rarement, il s’énervait aussi brusquement. Il était venu pour l’aider et on lui sort… « Un pokémon ? Un outil ? Non mais t’as pas honte de dire des choses comme ça ? Tu crois que tes pokémons apprécieraient le fait que tu n’as aucune valeur pour eux ? Tu crois que ce superpuissant pokémon psy voudrait encore de toi si tu lui disais qu’il était un outil ? Mais ma parole, t’es vraiment un mec naze ! » Le ton était montré d’un cran, et les propos devenaient plus tranchants et acides, le regard de Stel semblait à présent l’écorcher vif et se mettant devant la porte, il le pointa du doigt, le stoppa dans son élan et continua ses reproches « Et ce sale cabot… Faudrait p’t’être que tu te rappelles pourquoi tu l’as recueilli, non ? Pourquoi ? Quelle valeur il avait pour toi ? Mais, je suppose qu’un dresseur de ta trempe n’est même pas capable de savoir ce qu’est le ressenti d’un pokémon. Ca ferait bien chier d’ailleurs si on perdait, car ça voudrait dire qu’on perdrait contre quelqu’un et un dresseur qui a des idées aussi stupides que bornées sur ce qu’est un pokémon ne mérite même pas de VIVRE ! Tu n’es qu’un misérable gamin qui n’a rien compris à la vie ! » Un mot hurlé par le cœur, car il est lourd de sens pour lui, mais certainement pas pour lui. Il avait du aller trop loin, il lui semblait que les traits de Kyo commencèrent à se déformer par la colère. En un certain sens, il était content mais il savait que cela allait mal se terminer. Pas question d’utiliser son poignard, ce n’était pas la bonne méthode. Il se préparait plus à se prendre un poing dans la figure mais peu lui importait en fin de compte. Du moment qu’il prenne conscience de tout ça, c’était le principal.
 

Et s’il osait lui rétorquer quoi que ce soit…
_________________
De l'ombre ou de la lumière, lequel des deux nous éclaire ?...

Présentation
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Mer 17 Mar - 22:22 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

-Abruti…

Kyo s’était attendu à une réplique de ce genre. Bien sûr, les personnes normales considéraient les Pokémon comme de vrais amis, à qui se confier. Même Kyo avait commencé à penser ainsi, durant un certain temps. Le sbire s’attendait à ce faire morigéner, durement. Mais il comptait beaucoup sur la léthargie qui l’entourait, pour filtrer les paroles. Rester indifférent, il avait appris ça toute sa vie. Le sac noué en bandoulière, il s’apprêtait à partir.
Le sbire se demandait sérieusement s’il devait arrêter le métier de dresseur. Ça ne rapportait rien, pour tout ce que ça lui causait. Perdre était trop douloureux. Il ne voulait plus revivre ça, plus jamais. Qu’ils appellent ça la fuite, ou comme ils voulaient, les Pokémon, c’était fini pour lui. Il confierait Miyuki au prof Seko, celle-ci étant trop sauvage pour être lâchée en pleine nature sans précaution préalable. Quant aux autres, il les relâcherait, dès qu’il serait de retour à Hoenn.
Un véritable torrent de paroles accusatrices le détourna de ses pensées mornes.

-Bravo, tu te sens fier d’avoir dit ça ? Tu penses vraiment que tu vas progresser en abandonnant là où tu as échoué ? Un Pokémon ? Un outil ? Non mais t’as pas honte de dire des choses comme ça ? Tu crois que tes Pokémons apprécieraient le fait que tu n’as aucune valeur pour eux ? Tu crois que ce superpuissant Pokémon psy voudrait encore de toi si tu lui disais qu’il était un outil ? Mais ma parole, t’es vraiment un mec naze ! Et ce sale cabot… Faudrait p’t’être que tu te rappelles pourquoi tu l’as recueilli, non ? Pourquoi ? Quelle valeur il avait pour toi ? Mais, je suppose qu’un dresseur de ta trempe n’est même pas capable de savoir ce qu’est le ressenti d’un Pokémon. Ca ferait bien chier d’ailleurs si on perdait, car ça voudrait dire qu’on perdrait contre quelqu’un et un dresseur qui a des idées aussi stupides que bornées sur ce qu’est un Pokémon ne mérite même pas de VIVRE ! Tu n’es qu’un misérable gamin qui n’a rien compris à la vie !

Kyo avait ignoré la tirade, et continué à s’éloigné, vers ses débuts. Mais dès que Galant avait été mentionné, il s’était retourné, et avait blêmi. Voilà pourquoi il avait fui l’aire de combat, pour éviter les paroles de ce genre. Ma parole, cette hallucination, ou ce gars, se moquait carrément de lui, là ?

-ET TOI ? Que sais-tu de moi ? Que sait-tu de mon existence, de mon ressenti, de mon vécu ? Crois-tu que si je pouvais être normal, heureux, gentil et idiot comme toi, je ne le serais pas ? Avant de donner des leçons sur la vie, que connais-tu de celle-ci ? Connais-tu la douleur ? Non, bien sûr que non ! T’es qu’un pauv’ type, qui a à peine reçu un ou deux bobos dans sa vie. Alors comment pourrais-tu reprocher à quelqu’un d’abandonner, alors que tu n’as subi aucune épreuve, et qu’un benêt comme toi n’en subira sans doute jamais ? Ne me fais pas rire ! Ici l’abruti, c’est toi !

Kyo reprit une profonde inspiration. De blanc pâle et terreux, il était passé à rouge vif. La vanne était ouverte, et il ne comptait pas retenir plus longtemps le flot volubile de paroles trèèèès flatteuses qui lui montaient à la bouche. La voix du dresseur monta d’une octave, atteignant des tons hystériques, sans que celui-ci fasse quoi que ce soit pour se contrôler. Le dresseur fit un pas menaçant, et un couteau pointa de sous sa manche, lueur argentée fugace. Mais Kyo le rentra bien vite. Dans cet accès de lucidité, mieux valait user du verbe, plutôt que de trancher dans le vif du sujet. Il ne se sentait pas en état d’entamer une course-poursuite avec la police pour meurtre. Il était trop ébranlé, et se ferait attraper avant même d’arriver à la sortie. Il continua donc à hurler après Lindovano, une main posée sur sa Pokéball.

-Tu as tout dit ! Je ne mérite pas de vivre ! D’ailleurs, je devrais être mort depuis longtemps ! Crois-tu que je veuille de cette vie ? Nooon, avec cet égoïsme monumental, môôôôsieur ne voit que lui, et son propre vécu ! T’es-tu déjà mis à la place des Pokémon, quand ils combattent ? As-tu déjà combattu un Pokémon à mains nues ? Je parie que jusqu’ici tu ne t’es contenté que de donner des ordres, et tes Pokémons, gentils, mignons et idiots comme tous, t’obéissaient au doigt et à l’œil. Ils remuent la queue quand tu gagnes, et ils ont droit à un susucre. As-tu déjà essayé de ressentir la souffrance d’un Pokémon durant un âpre combat ? NON ! ALORS NE T’IMAGINES PAS DE POINTER AVEC TON CHOCOLAT CHAUD INFECT, ET ESSAYER DE FAIRE L’APPRENTI PSY’ !

Et voilà, il était totalement sorti de sa bulle léthargique. Kyo regretta, un instant son attitude, presque infantile, de hurler à tout bout de champ, mais il ne se maîtrisait plus. Il parlait plus que jamais, vomissant un flot de paroles contenues depuis trop longtemps. Mais bon, il avait déjà commencé, à rabrouer son hallucination, alors autant continuer.

-As-tu un but ? Un VRAI but, autre que celui de devenir maître Pokémon, tellement surfait…. Un but pour lequel tu donnerais TA VIE ? Sans hésiter ? Pour lequel tu sacrifierais ton humanité, et ton intégrité ? Tu ne sais pas ce que c’est hein ? Alors n’essaies pas de comprendre ce qui te dépasse. Un dresseur normal, banal et heureux ne peut le comprendre. Personne ne le peut.

Une incroyable aura de solitude entourait à présent Kyo, qui sombrait dans une lente torpeur, replongeant dans son cauchemar. Avec un certain soulagement. La lassitude s’empara à nouveau de lui, le faisant parler d’une voix plus calme, morne, « robotisée » à nouveau.

-Tous mes Pokémons connaissent ce but, et ils m’ont tous suivi en connaissance de cause. Je n’ai forcé aucun à combattre s’il ne le voulait pas. Mais avec cette défaite je me suis rendu compte que les Pokémon me détournaient de mon objectif lui-même. Tout comme cette discussion. Restons-en là, d’accord ?

Kyo tourna les talons et se dirigea vers la sortie, à nouveau léthargique.
_________________
Fiche.
Revenir en haut
Lindovano Stelkin
MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 00:48 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 85

Stel savait que c’était un pari osé que de provoquer ouvertement et chauffer à blanc quelqu’un qui ne recherche qu’à se morfondre. Et pourtant… Il souriait, il avait presque envie d’éclater de rire tant tout ce qu’il disait… Etait à la fois vrai et erroné. Il avait réagi exactement comme il l’avait escompté, il avait foncé droit là il voulait l’emmener. Et quelle rancœur ! Stoïquement, il prenait tout de face. Non pas qu’il s’en foutait, loin de là, mais cette rage qui était accumulée dans le garçon était effarante. Il semblait avoir vécu des choses difficiles, lui aussi et à cette pensée, Stel sourit de plus belle : il avait l’impression d’avoir devant lui son alter-ego, comme si un morceau de lui-même semblait se trouver en lui... Souvent, on se pose trop de questions et lorsqu’on est isolé, il ne reste plus que nous pour se les poser. Rarement les réponses que l’on se forge sont exemptes de lucidité mais ça, il devait le savoir. Car il fonctionnait de la même manière : une lucidité sur les évènements assez troublante, voir blessante pour soi-même. « On dirait enfin que tu veuilles bien parler. Ca fait plaisir de ne pas parler dans le vide.»


Un sourire niais, simple, attestant peut-être d’une profonde tourmente passée, comme pour éviter de trop voir la cruauté des faits passés. Ce geste simple, il avait appris à l’apprécier et à le redistribuer. Car la vie n’est pas aussi négative qu’on le pense, même si nos démons intérieurs tentent de prouver le contraire. Ses yeux bleutés inquisiteurs observaient avec calme la nervosité, puis la baisse de régime flagrante de son ancien adversaire « Ca soulage hein ? Pouvoir dire ce qu’on a sur le cœur ? Tu devrais te confier plus souvent, garder trop de blessures secrètes peut rendre la vie… Pénible. » Mais pas impossible. Stel l’a fait et très certainement que Kyo l’avait fait aussi. De même, il avait l’impression que son trop plein était arrivé à son paroxysme. Il est de ce fait fort possible qu’il ait vécu beaucoup plus de choses difficiles que lui, mais bon l’heure n’était pas à la comparaison. Les motivations de Stel étaient un peu plus nébuleuses, ou était-ce tout simplement la volonté d’aider un inconnu ? La clé de la réponse se trouvait dans ces yeux bleus scrutateurs qui cherchaient à déchiffrer avec attention la moindre réaction de son interlocuteur. Une curiosité déplacée mais qu’il avait toujours eu, même lorsqu’il était gosse. Un peu comme un tic en gros.


Avec nonchalance, il écarta de son champ de vision une de ses mèches rebelles et avec un petit soupir, il fit une mimique plus que réussie en essayant vraiment d’y mettre du sien et de dire « Bon, j’avoue que ce n’était pas très malin comme entre en matière mais si tu ne parlais pas, fallait bien que tu laches le morceau » Un petit rire l’échappa. Il trouvait cette situation, bien que tendu très comique, et il la prend comme une ironie du sort. Cette situation était d’un pittoresque : il voulait l’aider et voilà qu’il se faire engueuler… Car il cherchait l’engueulade. Ca n’avait pas de sens. Et cette incompréhension, qu’il, à quelque part, cherchait à lui cacher, démontrait bien l’incohérence de ses propos, ne serait-ce que de dire qu’il ne savait rien de lui. Pas faux. Mais alors, lui, c’était pire ! Il se plantait sur toute la ligne, de A à Z. Et à quelque part, est-ce que c’était fait exprès ? Toujours ce doute qu’il parle à un Rocket, car parmi ceux-ci certains et certaines rivalisaient d’ingéniosité pour arriver à leur fin et écraser comme une puce Stel. Kyo savait néanmoins réfléchir, donc il pensait toutefois que ceci n’était qu’un coup du hasard, une rencontre fortuite qui prenait des proportions démesurées. « Je suis désolé de m’être emporté comme ça, mais, quoi que tu penses, évites de dire que les pokémons sont des outils, s’il te plait. Ca me fait remonter de trop mauvais souvenirs » Une réplique teintée d’amertume, un soupçon de regret aussi. S’il avait pu le protéger, lors de cette fuite nocturne… Le jour où tout a basculé et où tout a commencé, ou recommencé. Sa voix était devenue étrangement douce, persque éteinte, comme lorsqu’on borde un petit garçon après avoir fini de lui raconter une hisoitre pour le laisser errer dans son univers des rêves… Les yeux de Stel semblaient briller légèrement et d’un revers de manche, il chassa tout ça et souria à nouveau.


« Je te prie de m’excuser, je n’avais aucune raison valable de m’emporter comme ça. Te voir sauver ce Caninos, ce pokémon feu comme ça sans aucune hésitation… » Ce sauvetage resterait gravé en lui. Stel est sensible à bien des choses que l’on pourrait dire communes et pour d’autres, où il est d’une insensibilité à en faire froid dans le dos. Mais là… « Je suis admiratif pour ce que tu as fait et non, pour ce que tu penses de lui. Si tu sais ce qu’est ressentir la souffrance d’un pokémon dans un combat, tu devrais visiblement comprendre le déchirement qu’aura ton pokémon lorsque tu l’abandonneras. Ca coule de source, non ? » Stel avait mal pour Kyo car il était bloqué au stade où tout est mauvais, que seul son objectif compte. Mais il est difficile, voir impossible (l’idée qu’on puisse s’en sortir seul persistait en lui) d’arriver à aller mieux seul. Pratiquement mission impossible. C’est plus qu’une question de fierté, c’est pour Stel la volonté de s’en sortir seul, de s’affranchir de ce passé tortueux et de se tourner vers l’avenir. Incertain, bien entendu mais il sait que ce sera meilleur que tout ce qu’il a enduré. Et il pensait qu’il n’avait rien vécu. S’il savait la vérité… Il n’avait toutefois pas spécialement envie de divulguer son histoire à tout bout de champ, surtout à un inconnu. Mais il ne le referait pas partir de cette salle avant qu’il comprenne son erreur, ses idées à la fois butées et aussi très fines, comme des éclairs de lucidité. Stel avait aussi les siennes, mais pour des raisons obscures, il ne voulait même pas y penser. La seule qu’il acceptait de révéler était son aspect candide et enfantin qui le menait à des situations franchement pittoresques mais il voulait garder cette part enfantine en lui, comme un garde-fou pour ne jamais dérailler complètement. D’autant plus qu’il lui semblait avoir vu une lame cachée furtivement. Il fallait y aller doucement, pas à pas


« Désolé pour le chocolat, j’ai entendu dire que le café avait un goût de chiotte, j’ai fait au mieux… » Stel ne riait pas et avait sincèrement une mine de personne désolé. Entre quelque chose de mauvais et très mauvais, il avait essayé de prendre celui qui, par définition, était le plus apte à passer dans l’œsophage sans qu’il fasse demi-tour directement. « Et non, je ne cherchais pas à jouer aux psy, j’ai essayé… De t’aider. Car j’ai vu que tu étais bouleversé. Je sais que ça fait peine à croire mais il m’arrive de temps à autre que je me prenne d’affection pour un parfait inconnu. Comme toi. Tu me fais penser à moi il y a à peine quelques mois. J’ai fait des choses que je croyais bien, pour avancer dans ce but que je me suis fixé, mais que j’ai fini par regretter jusqu’à que ça devienne une obsession. Car je n’ai pensé qu’à moi, qu’à mon propre malheur et mon objectif à atteindre en oubliant les gens autour de moi. » Oui, le pourquoi de cette inscription à ce tournoi surpuissant. Demander pardon à la personne à qui il avait faillit attenter à sa vie. Il en avait à présent une conception plus aigue et tuer lui était devenu plus difficile. Peut-être était-ce de la rédemption ? Difficile à dire, les pensées de Stel restent fluctuantes… « Ce que je veux te dire, c’est que je peux t’aider à surmonter ça. Mais il faut que tu le veuilles. On rebondit toujours de ses défaites, même si elles sont cruelles. Et d’ailleurs, peut-être que toi, tu as perdu mais qui te dit que ton équipe a perdu ? Elle est en train de se battre. Pour eux. Pour toi. Tu es fort Kyo, ne l’oublie pas… Moi je vais aller encourager mon équipe, tu devrais venir car les filles ont besoin de toi.»

Sur cette dernière parole, Stel ramassa son chocolat qui avait eu le temps de refroidir, ouvrit la porte et la referma dans un silence de plomb. Adossé contre le mur, il se laissa tomber à genoux et laissa son regard vagabonder dans le vide. Il donnait sa chance à Kyo, après tout, il fait ce qu'il veut de sa vie.
_________________
De l'ombre ou de la lumière, lequel des deux nous éclaire ?...

Présentation
Revenir en haut
Yoko Udô
MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 01:34 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 253
Forum d'origine: Pokemon Adventure

    [ Pas l'humeur pour mieux faire uu" ]

    Tout se passer bien pour Yoko, son Pokémon n’avait pas été prit pour cible depuis le début du combat, tant mieux d’un côté, de plus, son Pokémon psychique était toujours à la tête du groupe grâce à son avantage sur la vitesse. Sur le terrain, il ne restait plus grand monde, mais, Yoko possédait toujours son deuxième Pokémon, Aya aussi possédait toujours un deuxième Pokémon. Mentali, Aquali et Caninos étaient toujours présent sur le terrain à se battre avec hargne. Tout semblait bien se passer, pourtant, le tour n’allait pas être aussi simple que prévue … Mentali s’en prit en première à Wailmer comme prévu avec son attaque Facade. Malgré qu’elle ne lui avait pas faire d’énorme dégâts, la baleine était au moins un peu affaiblit une fois encore. Bientôt, on pourra tirer une croix dessus. Deux Pokémon adverses attaquèrent Caninos et Aquali. Le Pokémon aquatique était vraiment la cible principal de leur opposant, peut-être parce que ce sublime Pokémon était redoutable avec son attaque de zone et très chanceux également … Raté deux Hypnose, il faut le faire quant même ! L’Aquali envoya d’ailleurs Blizzard, les Pokémon se prirent une belle claque, faisant tomber K.O. le Pokémon spectre s’effondra sur le sol, complètement inerte. Un de moins encore ! Tiens … Aquali s’endort directement après avoir terminé son attaque ! Quelle poisse …

    Se mordillant la lèvre inférieure, Yoko se demandait si Aquali finirait réellement le match ou non … Du côté du chien feu, ce dernier se prit la masse de Wailmer de plein fouet et fut projeter en arrière à une vitesse affolante ! Son dresseur courut directement le réceptionner avant qu’il ne s’écrase sur l’un des rochets du terrain. S’en était moins une … Pauvre créature, Yoko espérait de tout cœur qu’il n’avait rien de grave, malheureusement pour elle, ce n’était guère le moment de poser la question au jeune dresseur, elle avait un combat à finir … Maintenant que Caninos était hors courses, il ne restait plus qu’Aya et notre jeune voleuse coordinatrice … C’était plutôt angoissant, surtout qu’elles se retrouvaient face à trois adversaires encore. Elles allaient devoir donner le meilleur d’elles pour en finir avec eux … D’autant plus qui leur rester toujours un autre Pokémon en réserve, c’était au moins ça de réjouissant. Posant son regard sur la demoiselle aux cheveux roses, elle lui sourit avant de prendre parole.

    « Faisons de notre mieux pour essayer de résister aussi longtemps que possible. »

    Parole dit, il fallait désormais l’appliquer … Mais, comment ? Analysant le terrain en passant une main dans ses cheveux, quelque peu anxieuse, elle ne savait pas trop quoi faire. Quel Pokémon était le plus mal en point sur le terrain ? Prenant une grande bouffée d’air, elle finit par interroger son Pokémon psychique du regard. Il fallait tenter le tout pour le tout … Même si le résulta ne sera pas celui demandé …


_________________


Dernière édition par Yoko Udô le Ven 19 Mar - 21:21 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:39 (2018)  Salle 1 -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 4 sur 6
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Event - Master Poké - Pokémon Adventure Index du Forum -> Zone RPG -> Première Phase

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Master Pokemon - Pokemon Adventure RPG

Conundrum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com