Event - Master Poké - Pokémon Adventure Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion   S’enregistrer
Auteur Message
Salle 1
Mister J
MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 15:26 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur RP
Modérateur RP


Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 57

=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=
SALLE 1
=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=



Il s'agit ici d'un combat en 4vs4 !
Vous ne pouvez pas envoyer vos deux pokémons en même temps. Je rappelle que vous êtes limités dans l'utilisation des objets.
Vous ne pouvez effectuer qu'une seule action par post, à savoir une attaque OU un objet OU un changement de pokémon. L'ordre de postage n'a pas d'importance, mais la modération sera effectuée que vous ayez ou non posté. Cette dite modération sera faite tous les jeudis soirs à partir de 21h00.
Si quelqu'un n'a pas posté entre temps, le modérateur lui fera utilisé une attaque aléatoire. Mais le membre en question risque une pénalité sur son forum d'origine.
N'oubliez pas de poster votre action dans entre les balises suivantes :
Code:
>>L'ensemble des règles<<
_________________
Une question ? Un problème dans la modération, merci de me l'envoyer par message privé.
Avatar by Itah Kanzaki
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 15:26 (2010)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yoko Udô
MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 17:27 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 253
Forum d'origine: Pokemon Adventure

    Il y a une semaine de cela, le tournoi fût arrêté à cause d'un accident qui avait eu lieu, beaucoup des participants durent arrêter le concours ... Yoko avait échappée au fait d'être écrasé par une poutre, mais ses deux Pokémon l'avait poussé à temps sur le côté, ne ressortant qu'avec quelques égratignures, la chance ne fût pas de même pour ses deux Pokémon. Givrali fût bien blessé, fort heureusement, les Pokémon furent directement amener à des Centre Pokémon. Aujourd'hui, Givrali était en parfaite santé et Yoko se trouvait dans la salle du complexe avec les autres dresseurs à écouter ce qu'allait dire Viviane. Après le discoure de la femme, le micro fût donné à l'infirmière Joëlle qui prit directement la parole. Ce qu'elle disait été fort vrai, Mentali ne quittait plus sa dresseuse d'une semelle, elle était littéralement collée à sa jambe, tremblant parfois par crainte. Afin d'apaiser un peu son Pokémon, Yoko la caressa parfois sur la tête en lui murmurant quelques paroles réconfortante. Yoko avait fait tout ce chemin pour combattre, il n'était donc pas question d'abandonner ! Par contre, elle était inquiète pour son ami, celui-ci n'était pas revenu ... Avait-il tout bonnement déclaré forfait ou s'était-il fait hospitaliser ? Elle ne pourra le savoir qu'à la fin du tournoi ... Après que l'infirmière eut terminé de parler, ce fût au tour du ranger de prendre parole.

    Le silence pesa soudainement sur l'assembler, baissant la tête, Yoko se perdit un moment dans ses pensées, elle avait eu si peur à ce moment-là. Si ses Pokémon n'avaient pas été là, elle n'aurait jamais pu terminer ce tournoi indemne. Certes, elle avait encore mal au bras gauche à cause du choc, un gros bleu s'y trouvait, mais ce dernier était camoufler par sa veste rayer rouge et rose. Lâchant un soupir, un homme reprit alors le micro pour s'adresser au reste des participants. Ses yeux rouges fixèrent l'homme avec attention. Yoko grimaça alors lorsque l'homme dit que les équipes avaient changées. Lorsqu'il termina son discoure, il appuya sur un bouton, laissant apparaître les nouvelles équipes. Elle reconnue le nom de deux de ses anciens opposant et celui de Mayulli Shitay qui était éleveuse et avait implanté l'une de ses pensions à Jotho. Une fois que tout le monde eurent pris connaissance de leur équipe, ils indiquèrent l'heure du début des combats. Quittant alors la foule, Yoko alla se mettre quelque chose dans le ventre avant d'aller rejoindre sa salle ...

    Le temps passa plutôt vite, il était bientôt l'heure de l'ouverture du tournois. Yoko se dirigea alors en direction de sa salle, pénétrant dans celle-ci, elle vit son Pokémon psychique plutôt inquiète, probablement à cause de ce qui s'était passé il y a une semaine de ceux-là. S'accroupissant, elle ramena son Pokémon vers elle et l'apaisa avec des paroles douces, réconfortantes et encourageantes. Ceux-là redonnaient de suite le sourire au Pokémon qui fît une léchouille sur la joue de sa dresseuse avant de se redresser en se secouant de partout comme si elle était mouillée. Regardant autour d'elle, Yoko pût voir les gens se massaient doucement dans les gradins, l'arbitre était déjà présent à attendre que les autres arrivent. D'ailleurs, certain firent irruption, Yoko les salua au fur et à mesure qu'ils arrivaient. Le combat allait bientôt pouvoir commencer et Yoko espérait pouvoir finir cette fois-ci ...


_________________
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Ven 29 Jan - 09:25 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

Le combat battait son plein. Galant devait suivre un rythme d’enfer. Il devait quasiment se battre contre trois adversaires en même temps. Avec de savants enchaînements, il se débarrassa d’un Carabaffe par ci… Il fendait l’air de ses deux lames, en une danse macabrement élégante. Une danse ponctuée à intervalle régulier d’attaque Téléport, soit pour se rapprocher d’un adversaire un peu trop dangereux, soit pour s’éloigner en cas de blessures graves. Le combat avait pris un tel rythme que les directives de Kyo devenaient inutiles. Il ouvrait à peine la bouche que Galant enchaînait déjà deux ou trois actions. A ce stade, il ferait plus que le déconcentrer. Il le ferait perdre. La moindre inattention serait fatale.
Le sbire passa une langue sèche sur ses lèvres, tout en se tournant vers l’Arcanin, qui reprenait haleine de son attaque Surchauffe. Trop de temps ! Cette attaque prenait trop de temps de repos ! Pourquoi l’utiliser dès le début si cela ne servait qu’à les handicaper pendant tout le match ? Et les autres, qu’est ce qu’ils foutaient ?

-HE, les loques ! Vous faites quoi, là ? Mon Gallame est en train de se battre pour quatre !

Kyo n’aimait pas insulter, et surtout pas en premier. Mais, c’est l’exception qui confirme la règle. Il fallait absolument faire réagir ses partenaires, quitte à s’attirer leur inimitié. Cela sembla marcher, et peut être que cela ne fut pas le cas. Kyo ne le sut jamais.
Les lampes halogènes, qui éclairaient le stade s’éteignirent, dans un bel ensemble. L’attaque Lame-Feuille du Gallame contre l’Akwakwak de Milô n’en fut que plus voyante. Le Canard bleu s’envola, et percuta la palissade séparant les deux terrains, en s’y encastrant profondément. Au moins, Galant avait fait son boulot, vite et bien. Inspirant à fond, il se retourna pour faire face aux trois autres. Il suait comme un Tauros, et il était blessé d’un peu partout. Il saignait de plusieurs endroit, mais il était près à affronter la défaite imminente les lames levées, en signe de défi perpétuel, comme le ferait un vrai Gallame. Il allait sauter sur l’ennemi le plus proche, c'est-à-dire le Givrali, qui commençait à devenir drôlement ch*** à lui souffler son haleine glacée. Il aimait bien les Givgums, ceux qui donnaient une haleine de Givrali, en même temps qu’ils vous piquaient la langue, mais quand même pas à ce point.
Mais il vit que tous les Pokémon avaient le museau levés vers le plafond. Le Carabaffe, aquariophile avait même les yeux écarquillés, comme si un danger mortel, et imminent les guettait. Cool. Pour déconcentrer un Pokémon dressé d’un combat face à un ennemi avantagé du type, fallait une catastrophe du genre : FIN DU MONDE IMMINENTE : LES CARAPUCES ET LES FEMELLES D’ABORD.
Et justement, c’est avec un craquement de fin du monde, qu’un morceau de plafond se détacha, pour venir percuter le sol à toute allure, quelques mètres plus loin, pulvérisant en petits morceaux la roche factice du terrain de combat. Re- Cool. Rien que ça.
Galant réalisa alors, et seulement alors, qu’il avait un peu de mal à voir : il n’y avait plus de lumière. C’est sûr que lorsqu’on combat avec des yeux éclairés par son propre pouvoir, on ne distingue plus grand-chose du sombre et du lumineux. Justement, maintenant que ses phares intégrés étaient éteints, il voyait un sombre présage, et ce, sans même lever la tête. L’immeuble s’effondrait, et tous ceux à l’intérieur seraient bientôt transformés en jolie crêpes, avec un peu de sauce sang et un supplément d’os, de tripes et de boyaux, mélangés en une bouillie peu reconnaissable.
Il eut du mal à s’empêcher de se téléporter. Sauver la peau de son dresseur, et ENSUITE seulement, sauver sa peau. Quoique…
C’est alors que vint le premier mouvement de panique. Un festival de flashes rouges, des dresseurs appelaient, et rappelaient leurs Pokémon, d’autre essayaient de se sauver, trébuchaient sur des Pokémon en panique. Galant esquiva un jet rouge, et fonça vers son dresseur. Le Protéger. A tout prix, A TOUT PRIX. Les autres humains avaient leur Pokémon, dignes de confiance. Et s’ils mouraient, c’étaient leur faute, ils n’avaient qu’à avoir un Gallame. Galant esquivait ainsi le besoin impérieux du Gallame de sauver tout le monde. Tout d’un coup, il attrapa la main tiède de son dresseur. Impossible que ce soit une autre, elle sentait encore le Caninos chaud. Tiens…elle était vraiment très douce. Peut être était ce qu’il n’avait jamais vraiment fait attention…
En deux secondes, il avait préparé un champ de téléportation l’incluant, lui et son dresseur, et deux ou trois Pokémon l’entourant. Il tint fermement l’humain dans ses bras, puis se téléporta hors du stade. Au moins, il avait fait une bonne action.
Dans les jardins, l’air était frais. Après la poussière volante, l’agitation, la panique, cela faisait du bien de revoir ce bon vieux ciel et ses nuages cotonneux. Son regard se posait sur un vol de Goélise fuyant le bâtiment en ruine, tandis que sa main effleurait un postérieur avantageux, comparé a celui-squelettique et musclé à première vue de son dresseur. L’esprit du Gallame laissa échapper une pensée pour le cerveau tout prêt.

-*T’as grossi, dis donc. J’avais raison ! Etre amoureux, ça augmente l’appétit des humains*

Galant s’attendait à une réflexion acerbe, comme Kyo savait si bien le faire. Il fallait distraire une peu son dresseur du drame qui se produisait à quelques mètres de là. Mais il n’obtint qu’un silence choqué, et cela, en plus des grognements avertisseur, l’incita à baisser la tête vers le regard sombre de son dresseur. Il rencontra donc de superbes yeux oscillant entre le violet et le mauve myosotis. Le visage du Gallame se décomposait au fur et à mesure que ses yeux se promenaient sur l’ovale parfaite, douce du visage, la bouche contractée, qui dénotait du fort caractère, et des cheveux roses bonbon très longs, bouclant légèrement, qui encadraient le tout.
Il observa ensuite un Arcanin, assez contrarié de la proximité de Galant, avec sa dresseuse, puis bondit en arrière. Il ne prit que le temps de s’incliner, en lançant une excuse courte à la dresseuse. Voilà pourquoi elle sentait le Caninos ! Zut. Kyo allait le tuer. A supposer qu’il soit…non. Il ETAIT en vie.
Il ne pouvait plus se téléporter à l’intérieur. Il se retourna vers les ruines fumantes. Il allait sûrement y avoir un début d’incendie.
Le Gallame fonça, à toute vitesse. Puis il fut arrêté tout d’un coup par un cri. Un cri empli de fureur, qu’il ne connaissait que trop bien.

-GALLAAAAAAAAAMME !!!!

En traduction Kyoienne : espèce de sale c****, je vais te tuer, et accessoirement t’entraîner à la manière forte jusqu’à ce que tu cries grâce.
Mais Galant, les larmes aux yeux, était bien trop heureux pour songer aux conséquences. Il continua à foncer vers un dresseur très amoché, avec une cheville foulée, accroché à une Laggrone. Le starter soutenait un morceau de toit à elle toute seule. D’une torsion de l’épaule elle le jeta au loin, et soutint son dresseur, tout en jetant un regard noir, lourd de reproches à son partenaire. Galant réfréna un peu son ardeur. Si le sbire n’avait pas eu le réflexe d’envoyer son starter au dernier moment, il ne s’en serait pas sorti. Il enlaça quand même brièvement son dresseur, avant de le hisser sur le dos de Miyuki.

-Plus tard, les retrouvailles chaleureuses. Tu ne me la feras pas. Tu porteras les poids que j’ai achetés à l’entraînement. Ta ration sera divisée par deux. Et tu vas m’expliquer, plus tard, clairement, COMMENT T’A FAIT POUR CONFONDRE TON DRESSEUR AVEC UNE FILLE !

Kyo avait essayé de prendre une voix froide et tranchante, mais ses yeux légèrement mouillés témoignaient de son émotion. Il regarda au loin les ambulances qui arrivaient à une vitesse impressionnante, mais toujours trop tard. Deux infirmières Joëlle les prirent en charge rapidement, avec des moues inquiètes. Kyo se dégagea d’un mouvement négligent de l’étreinte protectrice, presque étouffante de son starter.

-Je vais bien. Va aider au déblaiement. Il y a sûrement encore des personnes dans les décombres. Elles ont plus besoin de toi que moi.

La Laggrone poussa un grognement réprobateur. Mais le regard de son dresseur était sans appel. Miyuki s’éloigna donc, une lueur inquiète dans les yeux, et commença à déblayer à contrecœur. Tandis que Kyo s’évanouissait, bouleversé.

***


Du repos, du repos, elle n’avait qu’à se la mettre là où il pensait, son repos. Juste parce qu’il faisait quelques abdominaux dès le matin. L’infirmière Joëlle ressemblait beaucoup à Miyuki, dans une certaine mesure. Elle le maternait beaucoup trop. Kyo prit une de ses béquilles. Sa tenue, un simple sweet-jeans élimé, ample et confortable, lui convenait parfaitement. Même si une tenue seyante, devait être de rigueur pour la reprise du tournoi, il avait choisi de rester dans le discret. Attirer l’attention sur lui, alors que tout le monde avait observé la performance de son Laggron, ne serait pas intelligent.
On avait parlé de l’effondrement spectaculaire du centre du tournoi du match. Apparemment, les murs étaient bouffés depuis des centaines d’années par les mites, bref, un problème assez compliqué dont Kyo n’avait pas compris grand-chose. Mais , en revanche, il était quasi-certain que ces informations étaient fausses : L’effondrement avait été provoqué, pour se débarrasser d’une personne. Kyo doutait qu’un sbire rocket, pas trop expérimenté, qui collectionnait les bourdes en missions, soit assez remarqué et assez important, pour provoquer un éboulement pour le tuer. Et même si c’était lui la cible, l’ennemi aurait dû prévoir qu’il avait un Gallame, et qu’il y avait peu de chances qu’il périsse sous les décombres. Mais alors…qui était la cible ? Qu’importait, après tout…
En tout cas, il avait tout de suite été pris en charge après son évanouissement. On l’avait emmené à l’hôpital, aux frais des organisateurs du tournoi, et il avait pu manger gratis des plats succulents. Au début cela avait été un rêve, comme des vacances, en mieux, avec de jolies infirmières, mais vite, l’enfermement avait viré au cauchemar. Kyo était un homme de la nature. Entre quatre mur, même avec une fenêtre et une télé, luxe rare, il se sentait mal à l’aise. Il avait attendu le jour de sa guérison avec impatience, et la nurse Joëlle, qui travaillait avec un zèle impressionnant, avait dit avec une mine presque déçue qu’il partirait le lendemain matin.
On y était, au lendemain matin, et il s’entraînait quand l’infirmière Joëlle avait débarqué, folle de rage. Elle avait crié de ne pas faire d’efforts physiques risquant d’aggraver le cas. Mais Kyo n’avait presque plus mal… C’était énervant.
Quoi qu’il en soit, c’est aujourd’hui que les combats devaient reprendre. Kyo attendait ce moment avec une impatience digne d’un gamin. Son corps réclamait de l’action, après les longs jours de pause. Mais comme les dresseurs avaient systématiquement refusés de combattre dans une pièce fermée. Le match se déroulerait dans un stade à ciel ouvert. Peut être pourrait il utiliser Alizée, cette fois ?
Kyo se leva et pris une béquille. Il était douze heures. Sa libération prendrait effet à douze heures cinq. Il descendit au rez-de-chaussée, et sortit en trombe de l’hôpital, sans accorder un regard à l’infirmière Joëlle. Les matchs étaient prévus à treize heures moins le quart. Il devait se dépêcher. Aux grands maux, les grands remèdes.
Le sbire appela Alizée, son Heledelle, qui déploya fièrement ses grandes ailes devant lui. Il était enfin tant de prendre l’air, dans tous les sens du terme.

Attaque:

_________________
Fiche.
Revenir en haut
Haruhi Fujioka
MessagePosté le: Ven 29 Jan - 20:53 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 56

Si la malchance avait commencée sous forme d'insubordination, elle s'était fortement faite sentir pour cause de désastre quelques instants après. Hé oui, la dame à la rouge chevelure venait tout juste que de lancée une aide envers son coéquipier, espérant voir le temps jouer en sa faveur, Florina dormant toujours, lorsque soudain... sa se produisit. La terre, cette plateforme de soutiens pour les jambes de tous les concurrents, s'était soudainement mise à tremblée, d'abord faiblement et puis de plus en plus violemment. Avant que qui que se soit n'est pu comprendre ce qui se tramait, le tremblement que la terre leur imposait, de manière naturelle ou non, causait des dommages au décors entourant les combattants. À la manière des châteaux de cartes recevant un coup de vent, cet endroit était entrain de se réduire en miettes! La panique générale avait gagnée les gradins ainsi que plusieurs des participants. Les deux bons à rien de l'équipe, que formait Naoki, Haruhi et les deux autres, furent les premiers à déguerpir en glapissants. Mais se n'était point leur santé ou la sienne qui venait le plus tenaillée la dresseuse. Non, c'était surtout le fait que son Floravol se trouvait endormit au bout milieu de tous sa. N'écoutant que son instinct, l'entraineuse du pokémon vol/plante tenta de la faire réintégrée sa poké-ball mais, c'était peine perdue. Les débris, même les plus petits, finissaient toujours par entraver le faisceau lumineux et l'empêchait donc de ramener sa protégée de la manière traditionnelle. Si les vieilles manoeuvres ne fonctionnaient pas alors, elle se servirait des bases pour tirer son amie du pétrin. Bien sûr, son attention était aussi quelques peu détournée par son inquiétude pour ces amis, surtout Tika de qui elle s'était beaucoup rapprochée, mais elle ne s'inquiéta pas d'avantage. S'il y avait bien une personne que même la mort ne pouvait choisir le destin, c'était bien la dresseuse avec qui notre téméraire demoiselle faisait maintenant amie-amie. Fonçant alors tête baissée vers l'endroit du terrain où se trouvait sa compagne de combat verdâtre, se fut un sprint qui lui sembla être la seule solution que d'éviter de perdre son pokémon dans un instant de malheur comme celui-ci. Son pas était vif... même beaucoup plus vif qu'à son habitude de course, l'adrénaline probablement. Quelques enjambées, cela ne nécessita rien de plus. À portée de mains, malgré quelques écorchures apparaissant sur sa peau lorsque de très petits fragments l'effleurait, voilà où en était la situation séparant la coureuse de son objectif. Le reste se déroula très vite... le pokémon intégrant son étreinte protectrice... le toit continuant à s'effriter... sa propre personne courant à bout de souffle vers la sortie la plus près... un cri lui indiquant de faire attention... une simple élévation de la tête... une masse grossissante... une vive douleur puis, le noir complet.

Le retour à elle-même ne se fit qu'environ un peu moins d'une semaine plus tard. La lady se réveillant dans un sursaut et un cri perçant. La pauvre victime du désastre revoyant la scène où un morceau de béton venait s'écraser sur sa personne se reproduire... Bien que son cerveau avait néanmoins exagérer la taille et la douleur par cause d'effroi. Croyez le ou non, la vie était toujours sienne après ce terrible accident. La chance ayant voulut que le morceau du toit lui ayant tomber dessus ne se situait sur une partie beaucoup moins élevée que bien d'autre et qu'il ne faisait pas plus de taille qu'un ballon de volley-ball. Sa seconde chance ayant été qu'il ne lui est tombé dessus que partiellement, amoindrissant le choc. La seule chose qui avait réellement inquiété les membres de l'infirmerie fut que l'impacte se soit produit sur l'un des côtés de la tête de la jeune femme. Le second pokémon valide de la dresseuse était probablement celui qui lui avait sauvé la vie... Ayant utilisé sa force titanesque et sa peau rigide pour éviter tout autre contact entre cet effondrement et sa partenaire. Plusieurs petites sources de bonne aventure dans cette mésaventure en somme. Des détails sur la suite des choses ne furent fournit à la fille de la famille Fujioka qu'après que ces aides soignants n'est réussit à calmer sa panique du moment. Ainsi donc, le tournoi devait se poursuivre dans des lieux maintenant rendus plus sécuritaires et avec de possibles changements d'équipes, plusieurs ayant été trop sérieusement amochés pour pouvoir continués, ou bien, trop perturbés. Quoi qu'Haruhi s'imaginait bien deux de ces coéquipiers sur trois comme étant simplement trop peureux pour revenir. On l'examina encore un moment... il était cependant trop tôt pour déterminer avec exactitude si cet incident pourrait provoquer des séquelles en son être. D'ailleurs, on lui conseilla fortement d'abandonner la compétition et de plutôt rester ici jusqu'à temps de voir comment sa situation avancerait. Cependant, avec l'esprit de combativité de la dame en rouge, se n'était même pas envisageable. Cette dernière ayant déjà promis une belle rencontre à sa compagne de route, il était hors de question que de se défiler au dernier moment pour quelque chose qui ne l'affecterait probablement pas plus que ça! À contre-coeur, les médecins la laissèrent finalement, après de longues argumentations, participer de nouveau au grand événement.

Le retour au stade avait néanmoins était plus difficile que n'aurait pu l'imaginée la rescapée aux premiers abords. Son visage ne pouvant s'empêcher de contempler, avec méfiance, les structures l'entourant. Ceci bien sûr, tout du long de son avancée. Cependant, les cris de la foule surent finalement distraire suffisamment son esprit pour lui permettre de ce concentrée sur la zone de combat. Alors que les équipes avaient été reformées, la femme avait d'abord imaginée le pire pour son ancien coéquipier du nom de Naoki mais fut contente de le savoir simplement changé de groupe et en santé lors de l'annonce des nouvelles troupes. L'équipe contenant Tika avait été l'une des seules, si se n'est point la seule, à être demeurée inchangée. D'ailleurs, Haruhi et ces tous nouveaux partenaires se retrouvaient de nouveau face à cet attroupement. À croire que les deux jeunes collectionneuses étaient dues pour faire un face à face. Toisant ensuite ces homologues de combats du regard, elle pria tout au fond de son coeur pour qu'il ne s'agisse pas encore de gens démunis de motivations et qui ne représenteraient qu'un poids mort. Heureusement, les gestes qu'ils posèrent lui fit comprendre que cette fois-ci, le taux de participation risquait d'être bien meilleur. Elle salua tout le monde poliment. Encore un peu trop déstabilisée pour dire réellement si elle avait déjà rencontrée l'un d'entre eux. Puis, sélectionna à son tour son pokémon et l'attaque clé. Même si elle semblait quelque peu lunatique en ce moment, elle espérait tout de même voir sa rivale, Tika, lui offrir un beau combat et cela malgré l'état déplorable du physique d'Haruhi. Ce n'était tout de même pas quelques éraflures ici et là et une petite tonne de bandages enroulés autour du crâne, pour lui formée une sorte de casque, qui devait lui attirée la pitié... non? De plus, elle était probablement loin d'être la seule à avoir sentit le toit lui tomber sur la tête...



_________________
My T-Card bande de vous :'D
Revenir en haut
Tika Ikana
MessagePosté le: Sam 30 Jan - 03:29 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 228
Localisation: Johto
Forum d'origine: Master Poké

Alors que le combat battait son pleins et que Granbull allait préparer sa nouvelle attaque, ce dernier se figea en plein assaut. Il se crispa d'un coup et huma l'air frénétiquement. Ses oreilles se redressèrent et il se baissa pour flaira la terre nerveusement. Tika observa son curieux manège avec attention. Que pouvait-il donc arriver à son bon gros molosse?

"Cherockee? Est-ce que ça va?"

Tika se demandait si le pokémon normal n'était pas malade. Il semblait agité, nerveux, comme s'il attendait quelque chose... Et à la tête qu'il tirait, ce n'était pas en bien, loin de là. Des goutes de sueur perlaient sur le front de Cherockee. Crépuscule qui était restée au près de Tika, sur son épaule se crispa à son tour. Elle avait refusé d'abandonner Tika, même si la dresseuse n'utilisait pas ses pokémons, elle avait pu les conserver avec elle. La Feurissonne sauta à terre d'un bond agile et fit exploser ses flammes d'un seul coup en grognant et en regardant en tout sens. Elle planta ses griffes dans le sol et parut terrifiée, elle remonta aussitôt sur les épaules de Tika comme pour fuir la surface du sol, alors que Cherockee s'était mis à aboyer de sa puissante voix, de manière assez agressive.

"Cherockee!! Crépuscule!! Du calme!! C'est pas la pleine lune, je l'saurais j'aurais mal au bras droit sinon... STOP!!"

Mais ils ne se calmèrent pas, plus déchainés que jamais. Un vol de Piafabec, de Roucools et de Cornèbres passa au dessus du stade. Ils semblaient fuir quelque chose... Quelque chose de gros. Alors que les oiseaux les survolaient par centaines, obscurcissant le ciel tel un épais ciel vivant cachant les rayons du soleil, Cherockee hurla à la mort. A peine quelques secondes plus tard, le sol se fissura, se mettant à trembler comme une attaque séisme susmentionnée! La terre s'ouvrit sous les pieds des dresseurs et de leurs pokémons, les prenant au piège sous les gravas. Tika eut à peine le temps de se retourner qu'elle fut emportée par un glissement de terrain.

"Sashel!! Stel!! Attention!!"

Elle se retrouva engloutie par les gravas et perdit connaissance peu à peu, sous le choc et l'oxygène qui venait à manquer. Elle n'entendait que gratter frénétiquement autour d'elle. Lorsqu'elle entrouvrit les yeux, elle distingua la silhouette de Crépuscule et de Cherockee près d'elle, creusant comme ils pouvaient, mais aucun d'eux ne s'y connaissaient en attaques sol, l'attaque tunnel ou téléport aurait été d'une grande aide... Tika retomba dans les pommes et ce ne fut que de longues minutes plus tard qu'elle pu sentir une brise fraiche sur la peau de son visage. La lumière vint agresser ses paupières fermées. Elle sentit plusieurs mains s'agripper à sa veste pourpre, sur ses bras et son buste. On la tirait en arrière pour l'extirper des gravas, ses jambes étaient coincées, mais elle ne pouvait pas aider, incapable de se réveiller. Son visage endormi reflétait une telle paix, une telle fragilité, on aurait eu du mal à reconnaitre la frétillante et impulsive Tika. On parvint finalement à la dégager, elle et ses compagnons. Des bras familiers vinrent enlacer la jeune femme et son visage s'échoua contre le buste de quelqu'un, mais impossible de dire qui. On aurait dit une de ces poupées de chiffon, inerte et molle qui ferment les yeux lorsqu'elles sont à l'horizontale. Si facilement manipulable, si docile, si calme.

Lorsque Tika refit surface, elle était dans une grande pièce blanche et son dos et sa jambe droit lui faisaient très mal. La première chose que Tika fit fut de bouger ses mains et surtout son bras droit. Elle soupira de soulagement, rien de cassé... Qu'aurait-elle fait sans ça, elle n'aurait jamais pu redessiner comme avant. Elle se redressa ce qui alerta la présence de deux compagnons présents dans la chambre. Deux petites oreilles se dressèrent subitement, suivit d'une tête avec deux yeux pourpres vifs. Crépuscule bondit sur le lit de Tika pour la couvrir de câlins désespérés. La Feurissonne montrait rarement son affection, mais elle avait eu si peur pour son amie. Cherockee, également présent se contenta de se rapprocher en remuant l'arrière train, signe qu'il était content.

Lorsque les arènes furent à nouveau opérationnelles à grand coup de restauration, les combats purent reprendre, mais suite à un trop grand nombre d'hospitalisations prolongées, les équipes furent remaniées afin de mélanger les équipes qui se retrouvaient handicapées. Par chance, l'équipe de Tika fut épargnée, tout du moins lorsqu'elle consulta les informations sur le tableau d'affichage, c'était le cas. Tika pénétra dans l'arène et se retrouva face à Haruhi... Encore.


"Elle va finir par me détester je crois." ^^'

Se dit Tika en se grattant l'arrière de la tête. Peut-être que cela était passé inaperçu, mais Tika boitait beaucoup en avançant sur le sable fraichement balayé. Elle esquissait de temps à autre une grimace de douleur lorsque son pied touchait terre. Face à elle se trouvait Aya, qui accompagnait Haruhi. Une adversaire redoutable également, Tika avait pu le constater. La bataille allait être vraiment épique et tan pis si elle perdait, tant mieux si elle gagnait, du moment que le combat était intéressant! Elle ne connaissait pas les deux autres... quoi que le jeune homme ne lui était pas tout à fait inconnu... Un contact CEIR? Oui c'était fort possible. Peut-être croiserait-elle un de ses exs pokémons durant le tournois. Qui sait?

"Je vois que tu t'es trouvé de bien meilleurs alliés ce coup-ci, Haruhi! Je vous souhaite bon courage, pas que vous en ayez besoin, hein? Amusons-nous ensemble!!"


_________________


Dernière édition par Tika Ikana le Mar 2 Fév - 00:49 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Mayulli Shitay
MessagePosté le: Lun 1 Fév - 16:53 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Staff PA
Staff PA


Inscrit le: 02 Mai 2009
Messages: 221

Il était tôt ce matin là. Mayulli était sorti du bâtiment et s’était éloignée afin de se réfugier près d’un arbre dans un pars situé non loin de là. La demoiselle avait besoin de réfléchir sur tout ce qui s’était passé. Des flashes lui revenaient fréquemment en mémoire, ceux du tremblement de terre où elle et ses Pokémons avaient bien faillis perdre la vie. C’était horrible et ça tête lui faisait mal à force de vouloir chasser à tout prix ces souvenirs. Lorsque c’était arrivé, elle était en train de combattre avec Drattak. Les lumières avaient alors sautées et le plafond avait commencé à s’écrouler bloc par bloc. L’un d’eux avait menacé May mais Drattak avait fait demi-tour avant pour venir lui porter secours. Il l’avait pris entre ses pattes pour la transporter quelques mètres plus loin. Le Pokémon dragon avait malheureusement été touché sur son train arrière et s’était écroulé au sol. Mayu se voyait et s’entendait encore crier pour trouver du secours.

Blessée elle aussi légèrement, elle avait tenté d’enlever les débris du corps de son Pokémon, mais c’était bien trop lourd pour elle. La chercheuse n’avait pu faire que rester agenouiller près de la tête de son Drattak, afin de le réconforter et le remercier en attendant les secours. Il avait fallu environ une heure pour que Drattak soit enfin libre et soigné. La jeune fille était restée constamment près de lui à l’infirmerie, veillant sur son Pokémon. Jamais elle n’aurait cru que Drattak tenait autant à elle, pas au point de risquer sa vie pour elle en tout cas. Tous avaient beaucoup perdu ce jour là, certains avaient du être évacué loin d’ici d’après ce qu’elle avait entendu. Baissant la tête, May observa ses mains. Dans chacun d’elle se tenait une pokeball : celle de Drattak et de Dracaufeu. Mayu ne pouvait s’empêcher de se demander ce qui se serait passé si c’était Dracaufeu qui avait été sur le terrain à ce moment là. Le Pokémon feu ne lui obéissait pas toujours, il aurait réellement pu se faire mal lui aussi. Une larme roula lentement sur la joue de la demoiselle, qu’elle essuya d’un revers de la manche. Appuyant simultanément sur le bouton des deux pokeball, elle fit apparaitre devant elle Drattak et Dracaufeu.

Toujours assise, elle observait ses deux Pokémons, avec tout l’amour qu’elle avait pour eux. Puis, sans crier garde, elle leur sauta littéralement dessus afin d’entourer leurs cour de ses bras. Elle passa encore quelques longues minutes avec eux, à leur expliquer que désormais tout irait bien, qu’elle serait là pour veiller sur eux. Même Dracaufeu semblait comprendre l’enjeu de ce qui s’était passé quelques jours plus tôt. Finalement, il fut l’heure de partir, une réunion devait avoir lieu afin de relancer la compétition. Marchant avec ses Pokémons jusqu’au bâtiment rénové en partie, May ne les fit revenir dans leurs pokeball qu’à la dernière minute. Elle rejoignit ensuite les autres à l’intérieur. Les représentants officiel donnèrent les nouvelles informations, une minute de silence fut organisée. La demoiselle gardait la tête baissée, n’arrivant toujours pas à regarder ses anciens compagnons. Avec toute cette histoire, elle n’avait même pas été demandée de leurs nouvelles : elle s’en voulait. Mais c’était trop tard. Enfin, le tableau d’affichage s’éclaira en l’air et les équipes furent composées.

May était avec les mêmes personnes. Seule l’équipe adverse avait changé. Revoir la même composition lui serra le cœur, si bien qu’elle quitta la pièce sans dire un mot, histoire de se calmer. Durant le reste de la matinée et du repas de midi, la jeune fille resta invisible, cachée dans des recoins du bâtiment, ruminant sa conscience. Puis, le moment du combat arriva enfin. L’appel fut pour elle comme un électrochoc. Peu importe ce qui s’était passé, il fallait aller de l’avant et faire ce match ! Se dirigeant vers le terrain, la demoiselle semblait avoir retrouvé sa confiance et un bon état d’esprit. Elle ne laisserait pas ses Pokémons se battre seuls sur ce terrain là. Elle salua ses collègues puis observa les adversaires. Un peu de changement, mais pas trop. Les Pokémons furent appelés sur le terrain rapidement et la jeune fille en fit autant en lança une pokeball droit devant elle. Avant même que son Pokémon n’apparaisse clairement devant elle, la jeune fille était déjà prête à attaquer. Sa motivation était revenue !

-Allez en avant mon grand, tu sais ce que tu a à faire !



_________________
Cliquez pour voir ma présentation
Revenir en haut
Lindovano Stelkin
MessagePosté le: Mar 2 Fév - 00:22 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 29 Nov 2009
Messages: 85

Il se battait. Alakasam se battait. Le pokémon psy affrontait à présent l’étrange pokémon en forme de rose, une plante aux épines redoutables, un Roselia, d’après ce qu’avait entendu Stel. Et lui… il se battait contre lui-même. Alors, il crispait son poing, son visage était tendu car la tentation était trop forte. On l’invitait à commettre des atrocités mais le dresseur ne voulait pas car… Aussi loin que ses pensées sombres s’empêtrèrent dans la noirceur de son âme, il espérait, un peu comme une bien frêle flamme d’une chandelle étant sur le point de s’éteindre. A ce moment précis, il espérait qu’il gagnerait contre le monstre de son âme, il luttait, luttait... Ces pensées folles déferlaient en lui, comme s’il avait ouvert inconsciemment la porte des enfers, que les murmures les plus inavouables voulurent faire émerger de lui sa partie sombre qui réclamait son tribut de sang. On lui demandait de lacérer, de déchiqueter, de découper avec une froide précision, de dissoudre à l’aide d’acide, de calciner, d’écarteler, et encore tant d’autres choses toutes aussi plus cruelles les unes que les autres. Pour que justice soit faite. C’était un combat de l’âme mais en l’état actuel des choses, le mal commençait à gagner un terrain inquiétant dans son esprit, ce qui n’échappait pas à son pokémon psy. L’océan de noirceur commençait à faire chavirer l’âme de Stel. D’une part, on pouvait déjà constater qu’un sourire ombragé cruel déformait hideusement son visage, ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’on lui susurra de tuer en premier ce Naoki car on lui disait que c’était un membre de l’organisation, que justice devait être faite… C’en était trop, il était sur le point de lancer le poignard sur lui quand tout à coup la terre trembla.

On aurait dit qu’une colère divine s’était abattue dans la petite salle. Au tout début, rien n’avait été dit, tout le monde reprenait son souffle. Mais la pression exercée par les ondes sismiques était si forte que la roche et le métal, qui devaient être si résistant, se fendillèrent ici et là comme si c’était qu’un vulgaire crépis, une vulgaire feuille de papier que l’on aurait tailladé ici ou là de coups de ciseaux hasardeux. Les lampes électriques du plafond ballotèrent avec virulence, si bien qu’à un moment, elles frappèrent avec force le plafond, la lampe de verre se brisant et provoquant une chute de pics acérés de verre, leur tranchant luisant mauvaisement lorsqu’ils tombent droit vers lui. Malgré ses mauvaises pensées qui continuaient de déferler en lui, il esquiva les bouts de verre avec aisance, alors qu’en réalité il était complètement absent de la scène, il ne réagissait plus, ses yeux prenant une teinte vitreuse noire d’encre. Alakasam eut un hoquet de peur en voyant la malfaisance qui émanait de lui et se tétanisa, semblant avoir senti quelque chose d’assez puissant pour le tenir en respect. La terre tremblait de plus belle, la faille minuscule au sol commençait à s’ouvrir. Il entendit un hurlement mortuaire provenant du pokémon chien de Tika, mais il ne réagissait toujours pas. Il se sentait pris au piège, le véritable Stel était entravé par le mal autant mentalement que physiquement. Ses yeux n’exprimaient plus rien et renonçant finalement à l’envie de lancer le poignard, il avança tel un zombie, mu par une violente pulsion qui le passait dans un état second. Rien ne pouvait le faire plier à ce moment fatidique. Les blocs de béton tombaient à présent sur le terrain comme une chute en cascade de dominos, hormis le fait qu’un domino est plus léger qu’un bloc de béton. La salle s’écroulait, et tel un messager de l’enfer Stel il avançait, pas après pas, la raison l’ayant à présent totalement quittée, le poignard au tranchant affûté semblant faire partie intérante de son corps. Alakasam lui hurla sans son esprit de fuir. Un bloc tombe, il observa l’inéductable sans aucune expression faciale…




Dead zone   
 
Un pas supplémentaire et il meurt. Mais il est obnubilé par son envie de meurtre totalement injustifié. *Au secours…*Ses pensées propres s’éteignirent, la dernière lueur d’espoir avait disparu. Il avançait encore d’un pas…

Pour se retrouver dans les jardins, accompagné de Magirêve qui malgré son calme apparent était trop nerveuse.



Pensées mortelles   
 
Les ténèbres chantaient en lui, il faisait corps avec les ténèbres… Chaque partie de son être semblait être fait d’ombre, chacune des parcelles de sa chair et de son être semblaient vouloir absorber cette force titanesque qui déferlait en lui. Il était les ténèbres et même si son être véritable semblait vomir face à tant de noirceur, il trouvait toutefois que ces ombres éternelles avaient quelque chose d’apaisant. Il aimait ce que beaucoup aurait appelé « le mal ». Il en était habité et malgré tous les à-priori qu’il avait entendu, il n’avait pas peur car il arrivait à en saisir le sens profond sans pour autant être capable de l’exprimer. Il comprenait sans comprendre vraiment ce qui lui arrivait. Les ténèbres glacèrent à présent les os, il se sentait prêt à effectuer n’importe quoi. Mais étrangement, cette joie passagère disparue. Inconsciemment, il voulait garder cette étrange joie de vivre qui l’avait transpercé, les murmures doux acerbes qui lui procurait comme une quiétude infinie commencèrent à tourner en cris stridents, cette volonté de tuer comme moteur de sa seconde vie semblait d’échapper de son être. Et puis plus rien, tout disparut et cette force enivrante l’avait à présent quittée. Ama restait près de lui tandis qu’Alakasam repartit rapidement à l’intérieur des décombres, afin de sauver d’autres personnes. Pour autant, il jeta un coup d’œil interrogateur à son dresseur, observa du coin de l’œil Ama qui lui fit signe, certainement par voie télépathique qu’elle saurait s’en occuper.… Seul dans une partie close du jardin, Stel se laissa aller à ses pleurs.

 
Dead zone   
Pensées mortelles   
Sad story and bloody tears 
Le coeur du néant 
 
 
***   
Tiré d’un sommeil sans rêve, il ouvrit doucement les yeux. Les quelques rayons solaires qui arrivaient à percer la masse de gravas qui se profilait à l’horizon comme une montagne de roches légendaire lui chauffaient légèrement le cou. Bien qu’un peu tourmenté par cette expérience terrifiante, il était très calme. Il pensait autrement, et même s’il n’avait toujours pas pu lui dire clairement sa volonté de s’excuser, il ne paniquait pas. Car chaque chose devait arriver au fur et à mesure, à chaque jour suffisait sa peine. Le tremblement de terre avait fait de nombreux blessés, y compris son propre pokémon qui avait failli perdre la vie en sauvant le plus de personnes possibles de la salle de combat. Et puis, ce qu’il avait vécu… Ce n’était qu’un cauchemar, rien de plus. Lui qui déteste faire autant de mal, pourquoi se mettrait-il à aimer les ténèbres ? Ca n’avait aucun sens. Et pourtant Ama n’était toujours pas tranquille à son sujet, la peur qu’elle avait éprouvé lorsqu’elle cherchait à évaluer les ténèbres de son cœur… Etait-il inhumain ? Comment un homme pouvait-il porter autant de noirceur en lui ? C’était inconcevable, totalement inconcevable… Et là ? Il était calme, on pouvait même dire que ses ténèbres étaient encore plus disparates que ce qu’il portait en lui auparavant. Avec souplesse, le jeune dresseur se leva, enfila un T-shirt noir et un Jean bleu qu’on lui avait lavé pour l’occasion. Accrochant avec délicatesse ce petit pendentif en forme de dragon qu’il ardait toujours avec lui, il lança un petit clin d’œil malicieux à ses pokémons avant de se rendre là où se déroulait la cérémonie de reprise des combats. Il y apprit alors qu’il se retrouvait avec la même équipe et une euphorie candide prit place dans son esprit. En voilà une bonne nouvelle !Il remarqua aussi qu’il y avait dès lors beaucoup moins de participants, la plupart ayant été hospitalisé brutalement. Il eut un moment où il s’était stoppé net et un éclair de mémoire jaillit en lui comme un violent coup de fouet le cabrant avec violence. Mais… Non, il ne devait pas y repenser même si les souvenirs restaient gravés en lui au fer rouge. Il devait se concentrer sur le match, il était clair que les personnes qui restaient étaient celles qui étaient les plus coriaces. Pour autant, il n’aimait pas se mettre dans cette catégorie de personnes, il n’avait pas tellement d’expérience au combat, la réalité des faits étant qu’il n’en avait jamais vraiment le temps. Mais il ne devait pas penser à ça et avec un sourire plein de conviction et de défi, il se dirigea vers une des trois salles de combats rénovées, la quatrième, c,elle dans laquelle il était, étant complètement ravagée par le tremblement de terre. D’un pas presque léger, il se positionna aux côtés de Tika et de Mayulii. D’ailleurs, à cette personne, il dit « Essayons de faire notre maximum, je sais que nous pouvons le faire ! » avant d’envoyer son premier pokémon. Il lança un clin d’œil malicieux à Tika, s’attarda une seconde sur les quelques éraflures et hématomes qui apparaissaient ici et là, fit un bref salut de la tête à Sashel avant d’entonner d’une voix douce la première offensive.

Le véritable combat pouvait commencer


Le vrai…


_________________
De l'ombre ou de la lumière, lequel des deux nous éclaire ?...

Présentation
Revenir en haut
Sashel Karlän
MessagePosté le: Mar 2 Fév - 00:56 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 12
Forum d'origine: Master Poké

Leur équipe était bien lancée, mais malgré tout, Sashel sentait que quelque chose n’allait pas. Il assimila cette sensation au stress du combat, à l’appréhension des pokémons adverses qui lui étaient encore inconnus. Soudain, contre toute attente et en plein combat, Cherokee et Crépuscule furent pris d’une crise de démence. Tika essayait de les calmer, mais en vain. Les deux pokémons semblaient devenir fous Il remarqua alors que le cas ne se limitait pas à ces deux pokémons, mais à toutes les créatures dans le stade. Soudain, ce fut le chaos. Un grondement sourd retentit alors qu’une faille se creusait sous la surface de la terre, créant un séisme de forte magnitude qui secoua le stade. C’était ce qu’avaient ressenti les pokémons. Sashel réagit vivement. D’un bond agile et souple, il se retira sous une arche. Il avait essayé d’entraîner ses amis avec lui pendant la manœuvre, mais tous lui avaient échappés. L’onde secoua le terrain, faisant s’effondrer les parois sur les dresseurs. Un des blocs de roches s’écroula auprès d’eux. Vector poussa un long cri alors que le dresseur gardait les mâchoires serrées. Il entendait les hurlements lointains du public qui se pressait hors du stade, couvert par le grondement de la roche qui s’effondre. Après un enfer de quelques dizaines de secondes qui parurent une éternité, le calme revint. Un épais nuage de poussière saturait l’air de la pièce. Sashel, sonné, toussait et essayait de reprendre ses esprits. Il fallait qu’il fasse appel à ses pokémons, et ce très rapidement ! Il glissa une main tremblante le long de sa ceinture et appela son Etourmi :

« Khôf khôf… Rafale ! Utilise Cru-aile ! » Le petit oiseau se mit à battre frénétiquement l’air de ses ailes pour ventiler le terrain. Sashel ne fit plus attention à ce qu’il se passait autour de lui. Peut être d’autres Pokémons étaient-ils venus en aide a Rafale, car l’air se fit rapidement plus respirable. Sashel vit Mayuli, la dresseur qu’il ne connaissait pas. Elle avait été protégée par son Drattak. Celui-ci se trouvait pris sous les pierres et souffrait, mais ses jours n’étaient pas en danger. Les secours auraient tôt faits de les sortir de là. Ce qui inquiétait le plus Sashel, c’est de ne voir aucune trace de Stelkin… ni de Tika !

« TIKA ! Tika, réponds moi ! TIKA !! » Cédant à la terreur, Sashel se mit à gratter le sol de ses mains nues, dégageant les pierres autant qu’ils le pouvaient. Vite épuisés par la rareté en dioxygène de l’air et par l’effort, Sashel tâcha de reprendre contenance. Il devait avant tout les localiser. Comment faire ? Il ne disposait d’aucun Pokémon possédant l’attaque Tunnel… Non ! Mais il avait le Passe-murailles !

« Raven ! Vite, aide moi ! Il faut que tu trouves Tika, Stelkin et les autres, vite ! »

Le fantôme désinvolte ne se fit pas prier en cet instant fatidique. Il devint intangible, se déplaçant entre les roches et les gravats. Il finit par ressortir des décombres. Il attrapa la corde que Sashel lui tendait, et s’arrangea pour l’attacher à la taille de la première victime qu’il avait localisé. Sashel disposait à présent d’un lien entre lui et une des personnes sous les décombres. Peut être elle ? Il allait avoir besoin de toute la force disponible. Il fit sortir ses pokémons un à un :

« Shieldra, Zipo, Era ! Venez nous aider ! »

La Fouinette, le Caninos et l’Onyx sortirent de leur ball. Ils se mirent tous à gratter le sol, entassant les décombres en un lieu qui ne gênaient personne. Lorsqu’ils s’enfoncèrent sous les gravats, Sashel demanda à Era l’Onyx d’étayer la galerie. Il voyait un bout d’étoffe couverte de poussière au fond. Il s’élança dans la galerie, dégageant rapidement les pierres. Alors qu’il s’acharnait à extraire la victime de sous la roche, il entendit des grincements rauques. Des pierres se détachaient alors que la gallerie s’effondrait. Soudain, un puissant jet d’eau déplaça une roche qui stoppa la chute des autres. Sashel lança un regard de remerciement à son fidèle ami Kaiminus. Il sortit à reculons, emmenant avec lui son précieux fardeau. Tika était étendue sur le sol, inconscient, couverte de poussière, légèrement blessée ici et là, mais vivante. Le jeune homme la serra contre son buste, au bord des larmes, incapable de s’arrêter de dire :

« Merci… merci… »

Il demeura hagard jusqu’à ce que les secours emmènent Tika à l’infirmerie. On voulu l’examiner, mais il refusa catégoriquement. Lui et son équipe aidèrent les secours à sortir les victimes, notamment le Drattak de Mayuli. Pendant qu’ils travaillaient, Sashel essayait de la calmer.

« Ne t’en fais pas, on va le sortir de là… Il n’aura aucune blessure… »

Après quelques jours pour remettre le stade en état, Sashel se rendit à nouveau au stade, accompagnant Stelkin et Tika. Stelkin avait pu s'en tirer grace au secours de son Alakazam. Sashel s'était d'abord inquiété de ne pas trouver de trace de lui dans les décombres, puis avait fini par se rendre à l'évidence : si on ne retrouvait même pas son corps, c'est qu'il en avait réchappe. Il avait été heureux de voir que la plupart s’en était tirés indemne, même si quelques concurrents avaient abandonné a cause de leurs blessures… Ils se retrouvaient ainsi face à une nouvelle équipe à affronter. Ils se mirent rapidement d’accord. Sashel envoya son pokémon au combat.

« Allez ! On va montrer ce qu’on a dans le ventre ! Et pas de catastrophe naturelle ce coup là ! »

Il adressa à Tika, Stelkin et Mayuli un clin d'oeil. Leur équipe demeurait soudé, peut être cela leur apporterait-il la victoire ?


_________________

Fiche de Sashel
"L'espoir est la force de ceux qui ne baissent pas les bras"
Revenir en haut
Aya Miyate
MessagePosté le: Mer 3 Fév - 22:20 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur RP
Modérateur RP


Inscrit le: 05 Sep 2009
Messages: 85
Localisation: Royan
Forum d'origine: Master Poké

Arcanin était dans un bien mauvais état en ce moment, chose logique puisqu'il venait de se prendre deux vagues de plein fouet, les pokémons adverses avaient jouer de la faiblesse du chien pour en venir à bout, ils avaient bien fait, mais Aya aurait préféré qu'ils soient de leur côté, et non le contraire, mais bon, tant pis, après tout ce n'était qu'un concours entre dresseurs et coordinateur, donc qu'un amusement. La ranger connaissait malheureusement le triste sort qu'attendait son pokémon feu, et elle ne pouvait rien y faire, c'était comme ça, il fallait bien un perdant et un gagnant, quel que soit le contexte. La jeune fille gardait tout de même espoir, elle avait un deuxième atout en poche après tout, et ses équipiers, enfin plutôt son coéquipier - Kyo - avait un pokémon fort intéressant, la dernière évolution du petit Tarsal, il fallait croire en lui, puisque les deux autres dresseurs étaient... terrorisés ? Ils étaient tellement envahis par la peur ou le stresse qu'ils n'osaient donner des ordres à leurs pokémons, ils étaient juste là en tant que poteau, ils devaient se réveiller, par n'importe quel moyen, histoire qu'ils ne participent pas pour rien. A voir le comportement de Kyo, lui aussi semblait être gêné par l'absence totale de réaction de leur part, ce garçon n'était pas là par pur amusement, il était plus que déterminé à gagné, c'était plus que lisible sur son regard, et celui de son pokémon psy.

Et, comme si la nature était contre cet évènement, un craquement provenant du plafond ce fit entendre, un morceau se détacha et vint d'écraser au sol, s'éclatant de plein fouet, le sol commençait à trembler, provoquant le silence total de la part de tous les participants, qui étaient trop préoccupés à fixer ce plafond. Les lumières se coupèrent alors, laissant la pièce dans le noir complet, il était dorénavant impossible de distinguer quoi que se soit, sauf les pokémons, qui n'avaient aucun mal à y voir clair. Prise de panique, Aya fit un pas en avant, voulant s'approcher de son pokémon, et vite sortir du bâtiment, qui était en train de tomber en pièce. Des hurlements se firent alors entendre, ça y est qui était fait, les participants commençaient seulement à paniquer, se mettant à courir à droite à gauche, ils ne voyaient rien, mais leur instinct leur disait de bouger. La ranger ne savait pas quoi faire, et tandis qu'elle continuait d'avancer dans le néant, elle sentit des mains, une poigne en train de la soulever, la jeune fille s'imagina alors un instant qu'il s'agissait de Ryu, elle voulait espérer un peu. Elle tenta de prendre la pokéball d'Arcanin pour le rappeler, mais en vain, elle n'y arriva pas, et lorsqu'elle voulut appeler son pokémon, pour qu'il est l'intelligence de les suivre, elle se surprit à avoir mal aux yeux de par la lumière du jour, alors qu'il y a seulement quelques secondes de ça elle était dans le noir complet.

Ryu n'était pas capable d'une telle prouesse, il n'avait pas le pouvoir de se téléporter ou de faire apparaitre le jour par un claquement de doigts, la seule solution possible fut que le mur se soit effondré, mais aucun bruit ne s'était fait entendre. Lorsque ses yeux s'habituèrent à la lumière, Aya percevait mieux ce qu'il se trouvait autour d'elle, et surtout la silhouette de celui qui l'avait porté jusqu'ici, car oui, elle était dehors, à plusieurs mètres du bâtiment tombant en ruines, plusieurs mètres de tous ces gens en train de hurler, s'agiter, se sauver pour ne pas y laisser leur vie. A la grande surprise de la ranger, c'était un pokémon qui la portait en ce moment même, celui de Kyo, le fameux Gallame. Étonnée, la ranger ne faisait que l'observer pour le moment, et elle décrypta de la surprise chez lui, et à voir l'agacement de Kyo lui-même, Aya ne mit pas comprendre que le pokémon avait fait erreur sur la personne, il avait seulement confondus son dresseur, ce qui provoqua un sourire chez la jeune fille. Mais son attention fut rapidement reportée sur son Arcanin, où était-il, encore à l'intérieur ? Non, elle entendit un grondement venant de lui-même, elle releva la tête et l'aperçut, il était là lui aussi, grognant auprès du Gallame qui se tenait un peu trop près de sa dresseuse. Après avoir accordé un hochement de tête au pokémon psy - et oui, même s'il n'avait pas fait exprès de la sauver, elle en était tout de même touchée - elle se dégagea de son emprise et s'empressa de venir se réfugier contre son pokémon feu... Pendant l'espace d'un instant elle s'était fait toutes sortes d'idées noirs à son sujet, mais il avait l'air en parfaite santé, tant mieux. "Windie... Je suis soulagée de voir que tu vas bien..." Arcanin aussi était rassuré, sans sa dresseuse à ses côtés, il aurait été quelque peu perdu...

Gallame avait créer un champ tout autour de lui, comprenant Kyo, Arcanin et quelques autres pokémons et dresseurs, et tous avaient pu être téléportés en dehors par le biais de celui-ci, heureusement qu'il se tenait là... L'hôpital relié au bâtiment était remplie d'infirmières, quelques pompiers, policiers même, quelques caméras, c'était un véritable carnage. Aya avait été contrainte de s'y rendre, même si tout allait pour le mieux pour elle, c'était un contrôle, pour s'assurer que tout allait bien, car sans le savoir elle avait inhaler quelques mauvais gaz avec toute la fumée qui n'était pas voyante mais bien présente. Arcanin était lui aussi aux mains d'une infirmière, ainsi il serait soigné des coups reçus pendant la courte période de combat. En parlant de combat, qu'en était-il du concours, était-il annulé ? Aya était passée devant des chambres remplies de blessés, le concours allait donc en être bouleversé, sans aucun doute. Une infirmière ne tarda pas à passer dans toutes les chambres afin d'expliquer ce qui allait se passer, une semaine de pause serait donnée à tous, le temps de remettre le bâtiment sur pieds, et de soigner les plus grands blessés, Aya aurait donc une semaine de vacance, si elle pouvait appeler ça comme ça, puisqu'elle n'avait rien eue. En sortant de sa chambre d'hôpital, Aya aperçut son bien aimé, Ryu, il était donc bien présent, et se tenait apparemment en très bon état, fort heureusement...

Aya passa donc une semaine parfaite avec le ranger, une semaine entre amoureux, de quoi la requinquer de tous ses derniers soucis, mais ce n'était pas pour ça qu'elle voulait lui parler du vol de son Evoli, elle n'en avait pas envie, sinon les larmes auraient une fois de plus coulées sur ses joues, mais elle ne voulait pas pleurer devant Ryu. Puis, le jour fatidique arriva, un matin, tout le monde fut convié dans une salle commune, le président de ce coucous fit un discours, et tous furent une minute de silence pour tous ces dresseurs encore blessés qui ne pouvaient plus participer au concours. Les nouvelles équipes s'affichèrent sur un tableau, elles avaient été remaniées selon les blessés, une fois de plus Aya se retrouvait avec Kyo, Haruhi et Yoko. Yoko était son adversaire la semaine dernière, et voici qu'aujourd'hui elle était sa partenaire, ceci provoqua un rire de la ranger, quand à Haruhi, Aya pensa à la jeune fille rencontré à Johto, avec l'opération du Feunard, si c'était elle tant mieux, sinon tant pis, elle apprendrait à la connaitre. Le moment de combattre à nouveau arriva, et tous s'engouffrèrent dans leur salle respectif, Aya tenant sa pokéball en main, elle avait déjà choisie son pokémon pour cette manche.



_________________
Fiche de modération
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mister J
MessagePosté le: Ven 5 Fév - 17:13 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Modérateur RP
Modérateur RP


Inscrit le: 01 Sep 2009
Messages: 57


Alakazam lance Choc Mental sur Nidorino (S) !
( -47 PV ) C'est super efficace !
PV de Nidorino (S) = 44/91


Mentali lance Rugissement !
( l'attaque d'Alakazam, Ectoplasma, Granbull et Dracaufeu diminue !)
Nouvelle attaque d'Ectoplasma = 59
Nouvelle attaque de Granbull = 120
Nouvelle attaque d'Alakazam = 30
Nouvelle attaque de Dracaufeu = 68


Ectoplasma lance Hypnose sur Aquali !
( l'attaque échoue )
PV d'Aquali = 130/130


Dracaufeu lance Lame air sur Nidorino (S) !
( -26 PV )
PV de Nidorino (S) = 18/91


Aquali lance Blizzard !
( -31 PV )
PV d'Ectoplasma = 54/85
( -55 PV)
PV d'Alakazam = 55/110
( l'attaque échoue )
PV de Granbull = 102/102
( - 28 PV )
PV de Dracaufeu = 80/108


Gallame lance Psyko sur Granbull !
( -25 PV)
PV de Granbull = 77/102


Nidorino (S) lance Puissance !
( les coups critiques vont pleuvoir ! )
PV de Nidorino (S) = 18/91


Granbull lance Crocs feu sur Mentali !
( -13 PV)
PV de Mentali = 102/115

Que voulez vous faire ?


_________________
Une question ? Un problème dans la modération, merci de me l'envoyer par message privé.
Avatar by Itah Kanzaki
Revenir en haut
Yoko Udô
MessagePosté le: Dim 7 Fév - 18:31 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 19 Sep 2009
Messages: 253
Forum d'origine: Pokemon Adventure

    Les derniers évènements avaient bouleversé tout le monde, malgré tout, ceux qui étaient apte à continuer le tournoi était bel et bien présent dans la salle, ce qui rassura notre jeune adolescente encore troublée. Certain avaient été plus amoché qu'elle, elle aurait pu avoir plus si ses Pokémon ne l'avaient pas aidé à ce moment-là ... Elle leur devait énormément. Toutes les personnes de son équipe et de celle adverse étaient présentes. Après les avoir salué, l'arbitre remit tout en règle. En tout cas, les personnes présentes semblaient avoir misl'accident de côté et était de nouveau prêt à combattre sérieusement, certain avait déjà la grosse tête d'ailleurs, mais Yoko n'y prêta pas attention, elle n'avait plus qu'une envie, que le tournois se termine pour retourner auprès de son ami et continuer leur petite aventure bien tranquillement ... Tous ces évènements l'avaient énormément fatiguée, elle qui était si contente de participé à ce tournois, malgré qu'elle angoisse pas mal, elle voulait également le finir à tout prix, c'est bien pour cela qu'elle donnera le meilleur d'elle-même et même si elle ne gagne pas, elle aura au moins eu le privilège d'avoir participé à ce tournoi tant attendu par énormément de personnes, elle combattrait également pour Satsujin qui a dû arrêter le tournois après l'accident et pour sa grand-mère qui avait toujours rêvée de venir combattre dans un tel endroit.

    Une fois que tout le monde semblait prêt, les Pokémon commencèrent à faire irruption sur le terrain, d'un seul regard, Mentali alla rejoindre les autres Pokémon de son équipe, prêt à donner le meilleur d'elle-même pour être à la hauteur des espérances de sa jeune dresseuse. Pour tout vous avouer, Mentali n'était pas très rassuré ... Elle redoutait un nouvel incident, mais ne devait pas penser à cela pendant qu'elle combattait, sinon elle perdrait rapidement et il n'en était pas question ! Reprenant courage en elle, elle attendit patiemment les ordres venant de la jeune coordinatrice qu'elle a toujours accompagné depuis le début de son aventure.

    « Mentali, utilise Rugissement ! »

    Ayant bien enregistré l'ordre donné par sa dresseuse, Mentali se jeta alors dans la mêle, mais, il semblerait qu'elle ne soit pas la plus rapide du terrain et se fît devancer par l'Alakazam du dénommait Stelkin, il s'en était directement pris au Nidorino shiny d'Haruhi, mais Mentali passa à côté s'en prêté vraiment attention à son allié. S'arrêtant sur l'un des bords du terrain, le Pokémon psychique ouvrit la gueule et émit un rugissement qui obligea Yoko à se protéger les oreilles pour ne pas avoir mal à la tête à cause de ce cri aigus qui avait servi à baisser l'attaque de ses adversaires, chose qui apparemment semblait marcher, mais, elle ne le saura que lorsque les autres Pokémon tenterons d'attaquer. Les Pokémon adverses reprirent leurs esprits et continuèrent d'obéir à leurs dresseurs, Ectoplasma semblait essayer de s'occuper du Pokémon d'Aya, tendit que Dracaufeu fonçait sur Nidorino. Une fois que le spectre eut lâché le Pokémon d'Aya, l'Aquali lança une attaque qui sera d'une grande utilité étant donné qu'elle occasionnait des dégâts à tous les Pokémon qui se trouvait dans la direction de son attaque, c'est-à-dire, tous les Pokémon de l'équipe opposés.

    Pendant que les autres Pokémon continuaient d'attaquer, Mentali se trouvait devant sa dresseuse à guetter les Pokémon qui voulait s'en prendre à elle afin de tenter de ne pas être affaiblit inutilement. Yoko, quant à elle, tenter de déterminer quel Pokémon était le plus affaiblit afin de l'affaiblir davantage et peut-être de le mettre K.O. ? À moins qu'elle ne tente de booster son Pokémon grâce à certaine de ses techniques, tout cela était à méditer, malheureusement, le tour allait bientôt finir et Yoko allait devoir envoyer de nouveau son Pokémon avant d'être attaqué par un autre. Un couinement de la part de Mentali fit revenir sa dresseuse sur terre. Son Pokémon se retrouvait prisonnier de la gueule géante du Granbull. Le Pokémon rose finit par lâcher le Pokémon psychique qui tentait de ne pas basculer sur le côté, allant au nouvelle en étudiant son Pokémon de loin, apparemment, Mentali ne souffrait pas trop, c'était juste dût à la surprise et à la pression causer que le Pokémon avait couiner. Soulager, Yoko se remit à réfléchir sur son prochain coup, elle ne savait pas trop quoi faire et regarda ses co-équipiers. Il était dur de parler de stratégie dans un moment pareil, surtout que le brouhaha risquer de les empêcher de se comprendre correctement ... Lâchant un soupir, elle fixa de nouveau le terrain en se mettant d'accord sur sa prochaine action à effectuer ...


_________________
Revenir en haut
Kyo Kageboushi
MessagePosté le: Dim 7 Fév - 21:56 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 106

Voler. Cela lui procurait toujours une merveilleuse sensation de liberté. Le ciel, et le sol s’étendent à l’infini, autour de vous, promettant aventures en tout genre. Mais tout en fendant l’azur, Kyo ne se laissait pas gagner par cette grisante sensation d’ivresse. Bien sûr, la liberté retrouvée, et le vent ébouriffant ses cheveux lui procurait toujours un plaisir intense. Mais la tension engloutissait ce plaisir. Kyo recommençait à douter. Et s’il arrivait en retard au tournoi ? Et s’il perdait au premier tour ?
Bref, le sbire stressait à mort, pour pas grand-chose. Sa monture aérienne, sentant le malaise de son dresseur, enchaîna loopings et figures spectaculaires. Il fallait bien distraire Kyo. Alizée sentait mieux que quiconque, que le sbire n’arriverait à rien dans un état de contraction pareille. Kyo s’accrocha plus fermement à sa monture, tendit que ses battements de cœur augmentait. C’était un des jeux préférés de l’hirondelle géante. Il l’appelait le « rodéo aérien ». Cela consistait à n’essayer de ne pas tomber du dos d’Alizée…le plus longtemps possible. Cela finissait tôt ou tard par arriver, mais Kyo considérait cela comme un entraînement. Ayant tendance à se retrouver dans des situations impossibles, il avait pris l’habitude de fuir à dos d’Heledelle. Heledelle, qui, pour semer un adversaire volant, devait utiliser ses meilleures figures. Kyo avait décidé de combattre son vertige en s’entraînant au vol, avec sa partenaire.

- Alizée, ce n’est pas le mo…aaaaaaAAAAAAAAAAAAAAH !!!

D’une brusque torsion du dos, Alizée avait désarçonné son dresseur, qui tombait à présent en chute libre. Kyo, retrouva des réflexes innés. Il s’était aussi entraîné avec cette figure. Le saut de l’hirondelle. Alizée le lâchait, le temps d’attaquer un ennemi, puis plongeait en piqué pour le rattraper. Mais pour cela, il fallait une position préalable. Le corps à l’horizontale, bien étendu…Kyo n’avait essayé cette technique qu’une seule fois. Et il n’avait eu la vie sauve que grâce à une attaque Téléport de Galant. Mais Alizée savait ce qu’elle faisait….n’est ce pas ?
Continuant à hurler, la bouche déformée dans des proportions comiques, Kyo roula des yeux, cherchant son oiseau. Alizée ne montrait le bout de son bec, nulle part. Le sol se rapprochait à une vitesse incroyable. Il n’aurait pas le temps d’appeler Galant. Purée, si ce satané piaf ne se montrait pas, il allait le tuer !
Dresseurs et spectateurs furent étonnés de voir arriver cette comète humaine, hurlante, suivit de prêt par une gigantesque ombre bleue. Alizée avait le sens des entrées fracassantes, sens hérité de son ami Gallame. Elle s’était placée dans l’angle mort de son dresseur. Juste avant que Kyo ne finisse réduit en crêpe bien plate, Alizée se coula avec la grâce d’une danseuse ballerine sous le corps de son sbire. D’un coup d’elle, elle ralentit leur chute, causant cependant un léger nuage de poussière. Alizée atterrit. Un Kyo choqué, ébouriffé, frigorifié, mais totalement apte au combat sur le dos.
Kyo descendit en titubant de son oiseau. L’œil amusé du volatile croisa le sien, furibond. Ils avaient effectivement bien pris l’air.

-Sale piaf ! Reviens.

Alizée piaffa, ce qui ressemblait beaucoup à un rire. Mais elle n’eut pas le loisir d’exprimer toute son hilarité : elle fut renvoyée illico dans sa sphère bicolore. Kyo eut une certitude : il ne tenterait plus jamais ce saut de cascadeur.

-Hum…Bonjour. Désolé, je suis en retard.

Kyo se dirigea vers un coin. Mais c’était peine perdue. Se faire passer discret maintenant qu’il était tombé du ciel, c’était comme dire que Galant était un saint, après l’avoir vu déshabiller des humains. Une bonne moitié des yeux du stade le suivirent dans son coin. Kyo rougit légèrement, mais il resta digne, et droit comme un i. on finit par se désintéresser de lui, et Kyo put enfin appeler Galant, en paix.

-*Petit homme ?*
-*On combat. Je ne te donnerais pas d’ordre. Vu qu’on s’est coltiné des débutants incapables de la moindre attaque la dernière fois, je préfère prendre les choses en mains. On a encore la fille au Arcanin de notre côté. Les autres, je ne leur fait pas confiance. Si l’un de leur Pokémon te gêne, n’hésite pas à le frapper. Ah oui. Attaque d’abord les Pokémons les plus puissants. Tu es notre avant-garde. Tous les gros bourrins sont pour toi.*
-*Ca poule, ma roule !*


Kyo soupira. Galant avait un mal fou à retenir les expressions de tous les jours. Même les proverbes lui posaient de gros problèmes. Mais de toute façon, tant qu’il butait tout le monde, ça n’avait pas vraiment d’importance. Galant s’élança dès le début du combat, face à un molosse bourrin qui avait tout à fait l’air d’être l’adversaire facile du siècle. Communiquant des ondes affolantes à son cerveau, il le déboussola dans une belle attaque psyko. Il avait bien l’intention de continuer au faire des massacres dans les rangs ennemis.


_________________
Fiche.
Revenir en haut
Tika Ikana
MessagePosté le: Mer 10 Fév - 00:20 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 228
Localisation: Johto
Forum d'origine: Master Poké

Le combat débuta enfin! Chaque dresseur envoya son premier pokémon sur le terrain dans une flopée de détonations, produites par les pokéballs qui s'ouvraient sur le terrain. Stel envoya son Alakazam dont l'attaque choc mental fonçait droit vers le pokémon d'Haruhi. Ce dernier arriva sur l terrain dans une gerbe d'étoiles! Tika n'eut aucune difficultés à reconnaitre le Nidorino Shiny de son amie rouquine. Ainsi donc, elle l'avait choisi, rien d'étonnant. Les shinys ont une meilleure constitution physique et mentale que les autres pokémons de leur race. Le Nidorino se prit l'attaque Choc mental et sembla en souffrir pas mal. Le psy était super efficace sur le poison, mauvais point pour Haruhi.

"Bien vu Stel! Continues comme ça! Haruhi, ne te décourages pas!! Fonces ma fille!!"

La jeune fille aux cheveux mauves que Tika ne connaissait pas de l'autre équipe envoya... un Mentali au combat, au grand désespoir de Tika qui leva les yeux au ciel de décrépitude. Totalement blasée, la dresseuse albinos soupira en agitant lentement la tête de droite à gauche en signe de négation.

"Vous avez rien de moins... commun? Diversifiez vous bon sang!!"

Tika joignit ses mains au dessus de sa tête et les ouvrit en décrivant un arc, comme si elle voulait dessiner un arc en ciel entre ses bras.

"I-MA-GI-NA-TION...."

Le pokémon psy plaça une attaque rugissement d'une voix aigüe et particulièrement criarde. Dieu que ce pokémon était laid... Et visiblement, la voix allait de paire avec l'extérieur... Tika ne comprenait toujours pas l'engouement des foules pour cette famille de pokémons devenus sur-populaires... C'était peut-être le fait de les voir sans arrêt partout, en excès, qui avait finit par dégouter Tika de ces bestioles... Autrefois, Tika adorait les Aquali, à l'époque de ses 11 ans, mais à présent, il est loin d'être sa priorité. Sashel envoya son Ectoplasma et tenta d'évincer le pokémon qu'envoyait Aya en la qualité, justement d'un Aquali. Seulement, l'attaque hypnose n'eut aucun effet, sûrement le spectre n'était-il pas assez concentré. Avait-il le trac? Mayulli dévoila alors à son équipe son second pokémon, un Dracaufeu! Décidément, cette jeune fille plaisait de plus en plus à Tika. Rareté et puissance, cette jeune fille avait bon goût! Elle lança une attaque lame d'air sur le pauvre Nidorino de Haruhi. Le Dracaufeu s'était envolé et était venu frapper le pokémon poison de sa queue enflammée en plein vol. Le pokémon de la dresseuse aux cheveux roux résista de peu avant de son gonfler à bloc à l'aide de puissance. C'est alors que toute l'équipe regretta amèrement que Ectoplasma rate son hypnose car Aquali venait de lancer une violente attaque Blizzard. Elle toucha tous les pokémons de leur équipe sauf Cherockee qui avait eu le temps de se protéger derrière un élément du décor sur le terrain.

"Voilà qui est bien gênant..."


Dés que Cherockee pointa le bout de son nez, il fut accueilli par une attaque lancée par un pokémon grand et élancé aux allures humanoïdes. Le Granbull grommela, encaissant l'assaut du pokémon psy sans trop de mal. Le dresseur du Gallame semblait sourire, sous estimant peut-être le molosse, mais Cherockee avait plus d'un tour dans son sac. Il encaissa la coupe psyko en croisant les bras devant son thorax. L'onde de choc le fit reculer sur le terrain, soulevant de grosses trainées de poussière sablonneuse. Il écarta les bras et bomba le torse, fier de sa puissance avant d'aboyer à pleins poumons en montrant les crocs, la gueule dégoulinante de bave. Il lança un regard oblique au pokémon émotions, avant de frapper la paume de sa patte gauche de son poing droit d'un air peu commode. Si le grand chien mauve pouvait passer pour une brute épaisse sans cervelle, on était bien loin de la réalité. Cherockee était un être sensible et raffiné sous ses airs de monstre tout en muscles. Cherockee aimait la musique classique, l'opéra, les grandes malades à travers chants, la bonne gastronomie et l'art en général. Il avait vécu non loin d'une colonie de Queulorior, venant s'exercer dans un atelier humain vers Doublonville à l'époque où il n'était encore qu'un Snubbul sauvage. Il aimait les regarder travailler et les accompagnait parfois lors de leurs expositions en galeries d'art. S'il avait pu, Cherockee se serait offert de porter un monocle et un chapeau haut de forme ainsi qu'une élégante cape assortie. Il en avait le désir secret, mis n'osait guère le montrer à Tika. Il la savait pauvre et les difficultés financières de cette dernière ne cessaient de croitre. C'était la crise pour tout le monde, même pour les dresseurs... Cherockee est un grand coquet, il aurait surement apprécié de monter sur scène lors d'un concours de coordinateurs. Bientôt,Tika irait faire les arènes et les fonds de l'équipes augmenteraient de manière exponentielle! Il avait bon espoir et foi en sa dresseuse, ils seraient voués à accomplir de grandes choses ensembles! de plus, Tika n'était plus seule, elle avait su s'entourer de personnes fiables et de confiance. Il s'élança et lança une attaque crocs de feu sur le Mentali.



_________________
Revenir en haut
MSN
Haruhi Fujioka
MessagePosté le: Mer 10 Fév - 01:40 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 56

Début catastrophique pour la jeune femme du nom d'Haruhi, deux pokémons contre le sien seul alors que ce dernier était loin d'être le meilleur défenseur et/ou attaquant de sa propre équipe. Haruhi aurait bien voulut pouvoir utiliser certains de ces pokémons maintenant bien mieux entrainés que les deux quel possédait sur le terrain actuellement. Malheureusement, on ne pouvait utiliser que les pokémons qui avaient été inscrits au tournoi et comme le commencement des inscriptions ne datait pas d'hier... Ces pokémons qui représentaient environ ces meilleures chances de performance à l'époque était désormais quelques peu dérisoire. Ou plutôt, ils n'étaient plus réellement les mieux adaptés pour formés un duo constructif. Ils demeuraient de très bons pokémons mais pas nécessairement les plus souhaités au vu de la compétition. Mais bon, au moins, elle aurait participé non? Haruhi aurait préférée pouvoir apportée plus d'aide que sa à son équipe mais pour le moment, c'était loin d'être chose facile, plusieurs s'étant mis sur elle dès le premier tour, ces chances de rester en courses étaient de plus en plus minces. Peut-être aurait-elle du être plus offensive dès le début? Peut-être bien mais c'était un peu tard pour y penser maintenant... Survivrait-il à un autre tour seulement? Difficile à dire avec précision... En fait, il fallait plutôt dire que tout sa amenait bien des problèmes à la jeune fille qui retrouvait déjà son meilleur pokémon offensif de son équipe en situation de danger pour son niveau de vitalité peu élevé. Les événements ne se succédaient décidément pas en sa faveur...

Cependant, baisser les bras n'était pas dans ces intentions. Bien qu'elle fut quelque peu déconcertée pendant un moment par l'entrée disons très "remarquée" de un de ces coéquipier... C'était un suicidaire ou quoi? On a beau faire confiance à ces pokémons, il y a certaines limites à faire le fanfaron pour épater la galerie. Enfin bon, sa gêne laissait tout de même présager qu'il n'y était pas entièrement consentant... Mais alors, il avait un tel mal de... comment le dire... instructions avec ces pokémons? Enfin... espérons juste qu'il soit aussi bon au combat que dans ces tentatives de se rompre le cou. Pour sa, elle ne fut au moins pas déçue, son équipe de combat était bien plus performante que la dernière, malgré l'absence du prénommé Naoki. Cela n'accentuant que d'avantage son sentiment de n'être qu'un poids mort dans le lot et surtout, cela n'aida en rien sa migraine qu'elle se gardait jalousement si on puis dire. Mais bon, le combat continu... Au paroles d'encouragements de Tika, sa bonne amie Haruhi souria quelque peu mais, elle ne savait pas du tout si elle arriverait à tenir se rythme imposé, espérons que la suite se déroule mieux.



_________________
My T-Card bande de vous :'D
Revenir en haut
Sashel Karlän
MessagePosté le: Mer 10 Fév - 11:43 (2010)  Salle 1 --> Répondre en citant

Hors ligne
Participants
Participants


Inscrit le: 27 Oct 2009
Messages: 12
Forum d'origine: Master Poké

Musique du post

Le combat était parti. Stelkin avait envoyé son Alakazam sur le terrain, comme lors de la première rencontre. Il avait aussitôt embrayé sur une attaque Choc Mental, qui avait heurtée de plein fouet un Nidorino de couleur différente. Le shiney d’Haruhi encaissa le choc sans trop de difficultés. Ils allaient avoir droit à un beau combat. Apparut ensuite un Mentali qui lança un Rugissement. Son cri emplit tout le stade, faisant frémir les pokémons qui semblaient moins enclin à l’attaquer. Raven ne semblait pas arrpécié ce cri. Cependant, il se mit de nouveau à agiter les mains pour hypnotiser l’Aquali qu’il ciblait. Il n’y parvint malheureusement pas, le pokémon adverse semblant résister à son emprise psychique. Le Dracafeu de Mayuli peaufina le travail de l’Alakazam par une Lame air appliquée avec brio. Le Nidorino n’allait guère tenir encore bien longtemps sous de tels assauts. L’Aquali qui avait échappé à l’assaut de Raven fut leplus meurtrier pour leur équipe : il utilisa un puissant blizzard qui vint frigorifier jusqu’à la moelle chacun des membres de l’équipe. Un Gallame utilisa une coupe psycho sur le Granbull de Tika, mais Cherokee semblait encaisser le coup sans même broncher. Le Nidorino maltraité se concentra pour acucmuler sa puissance. Enfin Cherokee envoyé un violent croc de feu sur le Mentali. Le premier round de cette bataille épique venait de s’achever. Les équipiers mirent au point une nouvelle stratégie en fonction des attaques et des pokémons qu’ils avaient à affronter. Chacun se préparait à affronter l’adversaire. Cela promettait un choc des Titans et de dés le début des affrontements. Sashel se sentait l’âme du paladin qu’il avait toujours secrètement imaginé. Une fois de plus, il passa sa main sur son visage comme pour rabattre son heaume invisible. Un de ces jours, il investirait dans un plastron, des épaulières et un heaume, juste pour la classe. Peut être même une épée… Il prit une profonde inspiration. Le deuxième tour semblait prendre une direction plutôt désagréable, mais ils ne pouvaient plus faire demi-tour. Il accorda à chacun de ses coéquipiers un sourire encourageant. Et pourquoi pas une cape, aussi ?


_________________

Fiche de Sashel
"L'espoir est la force de ceux qui ne baissent pas les bras"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:14 (2018)  Salle 1 -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 6
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Event - Master Poké - Pokémon Adventure Index du Forum -> Zone RPG -> Première Phase

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Master Pokemon - Pokemon Adventure RPG

Conundrum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com